Pensées du Dr. Michaeli Panem                

La patience est une vertu qui plait à Dieu et ce fruit sera récompensé.

Pour tout commentaires:    drmichaeli@protonmail.com

 

Accueil    Poésies,prières et réflexions    Rosaire expiateur    Chemin de croix    délier de ces chaînes d'argent    Prières    Liens

Consacrons ce monde aux deux Coeurs adorable de Jésus et de Marie : http://consacronslmonde.canalblog.com

 

 

                    

Veuillez me pardonner, si sur ce site se trouvent quelques fautes d'orthographe ; vous savez, en ces temps le contenu
des mots est beaucoup plus important que le contenant.

Si ce site vous apparaît désordonné, c'est que votre résolution d'affichage n'est pas de 800x600 pixels

     

Page 1 de 2.                                       

 

 

                                             Cette page Web est la version électronique d'un livre déjà
                                               publié à petite échelle et que je met à votre disposition,
                                                                espérant qu'il saura vous plaire.

 

 

 

                                                            

 

 

 

 

 

Ce dessin  a été pensé et réalisé par Luc Haquim.

 

Voici son interprétation :

              

                   Soleil: Dieu

                   Croix: Jésus-Christ

                   Colombe: Esprit-Saint

                   Pierre: Saint-Pierre

                   Cailloux: apôtres et disciples

                   Le sable : peuple ( fidèles)

                   La mer : le monde

 

La croix du Seigneur Jésus-Christ resplendi dans la

lumière de Dieu, d'où provient l'Esprit-Saint éclairant

la descendance de Saint-Pierre ; pasteur des apôtres

aidant les fidèles à devenir le peuple de Dieu guidant

par sa droiture tous les autres peuples du monde,

pour la plus grande gloire de Dieu et le salut des

âmes.

                         Amen !

 

 

 

 

 

Imprimerie du pré uni.     Septembre 2003

 

 

 

Pour mieux apprécier ce petit livre, je vous

recommande de faire naître en vous avant sa

lecture, un doux sentiment d'amour.

 

 

 

                   Bonne lecture

 

 

 

 

                                                Dr.Michaeli Panem

 

 

 

 

Poésies évangéliques

 

 

 

    Poésies évangéliques inspirées de la bible de

    Jérusalem et bien sur, beaucoup de

    l'Esprit-Saint.

                                                                                                  

                                                                   
                                              
                                                
       Prologue

 

 

 

Jn 1:1-18  Issue de Dieu, Verbe salvifique,

                 porteur d'une voie, seule véridique.

                 Lumière du monde, fuyante noirceur,

                 temps de ténèbres, ne voile cette lueur.

                 D'un Corps abrier, louer le Berger,

                 peuple tant béni, de voir la Vérité.

                 Par Moïse, investi, d'une loi d'allégeance,

                 le Christ accomplit, en nouvelle alliance.

 

                   

 

 

                        

 

 

                       Mère d'une voix

 

        Lc.1:5-80   Femme infertile,

                         d'âge bien avancé,

                         ton époux ébloui,

                         de sa voix, fut privé.

                         Qu'en ton sein ravivé,

                         tressaille cet enfant,

                         au salut d'une Vierge,

                         dont le Fruit sera grand.

 

 

 

                      Ange de rêve et de lumière

 

 

Lc. 1: 26-38    S i belle et douce lumière,

                      d'une pureté angélique,

                      annonçant d'un ton fier,

                      à la Vierge magnifique,

                      qu'en son sein pâturage,

                      paraîtra cet Agneau,

                      pleinement juste et sage,

                      pour la gloire du Très-Haut.

                      Puis du saint ouvrier,

                      de la bienheureuse Femme,

Mt. 1: 18-25    en secret, répudiée,

                      mais par songe, fin du drame.

 

 

 

 

 

                     Un Royaume naissant

 

 

Lc. 2: 1-7        De ce tout petit lieu,

                       prenant vie, cet Enfant,

                       Fruit du souffle de Dieu,

                       et béni entièrement.

Mt. 2: 1-12      En une simple mangeoire,

                       humblement installé,

                       sont venus rendre gloires,

                       gens de terres éloignées.

Lc. 2: 8-20      Puis de leurs voisinages,

                       grandes louanges célestes,

                       de ces verts pâturages,

                       tant d'hommages en leurs gestes.

Lc. 2: 22-24    Trente-trois jours purifiants,

                       de Sa Mère, accomplis,

                       deux colombes, Ses parents,

                       en offrandes, prescries.

Lc. 2: 25-35     D'un vieillard inspiré,

                       voyant jours bien distants,

                       dit du Fils, destinée,

                       et d'une Autre, âme en sang.

 

 

 

                           Pères sauveurs

 

 

Mt. 2: 13-18      Angélique visiteur,

                        dans un rêve d'ouvrier,

                        fuit le futur malheur,

                        au grand fleuve, la sûreté.

                        Tous vous serez épargnés,

                        pour le bien de l'Enfant,

                        d'une fureur couronnée,

                        sacrifiant jeune sang.

Mt. 2: 19-23     Quand le tout petit lieu,

                        sera calme et serein,

                        signe fera l'ange de Dieu,

                        pour revenir vers les tiens.

 

 

 

                          Prodigieux Enfant

 

 

Lc. 2: 41-52      En souvenir de ce jour,

                        d'une sainte libération,

                        grands cortèges d'alentours,

                        tous pèlerins vers Sion.

                        Parmi tous ces dévots,

                        Trois bénis divinement,

                        rendent gloires au Très-Haut,

                        puis retournent sans l'Enfant.

                        Grandes angoisses dans leurs cœurs,

                        un Trésor disparu,

                        enseignant aux docteurs,

                        le chemin du salut.

                        Trois journées, ont passé,

                        sans nouvelles de leur Ange,

                        les inquiets rassurés,

                        jugent défense bien étrange.

 

 

 

                        Une Eau pour le Feu

 

 

Mt. 3: 1-12      Au devant du Royaume,

                       se tient cette voix,

                       subsistant de l'aumône,

                       que le Ciel envoi.

                       Professant d'un cri fort,

                       à une grande contrition,

                       et lavant les remords,

                       d'une eau de rémission.

Mt. 3: 13-17     Puis venant Se pencher,

                       au pied du précurseur,

                       l'Homme, d'une Vierge né,

                       réclamant cet honneur.

                       Vint dans le ciel béant !

                       resplendissant Oiseau !

                       apportant dignement,

                       grande estime du Très-Haut.

 

 

 

                        Fidèle triomphe

 

 

      Lc. 4: 1-13    C'est par grandes privations,

                       de quarante jours et nuits,

                       que nombreuses tentations,

                       du serpent, vint sur Lui.

                       En offrant pains et gloires,

                       et désirs infidèles,

                       résistance et victoire,

                       sur le prince rebel.

 

 

                       Missionneur

 

 

     Lc. 4: 14-15  Porté, par le souffle de Dieu,

                       vogue, le digne Héritier.

                       Lui, habité par le Feu,

                       poursuit, Sa grande destinée.

 

 

 

                       Du Feu sur l'eau

 

 

   Jn. 1: 35-42    De la voix qui s'abaisse,

   Jn. 3: 30          pour la Voie du salut,

                        lui qui cri tant, professe,

                        à ses fils, de l'Élu.

                        Eux suivant tout gaiement,

                        ce si bel Héritier,

                        d'un regard si prenant,

                        furent sitôt acceptés.

                        Puis d'un baiser de frères,

                        et d'échanges de nouvelles,

                        l'un prit forme de pierre,

                        en recevant l'appel.

 

 

 

                      Panetier

 

    

Lc. 4: 31-37  Béni soit ce jour nouveau,

                        en ce printemps naissant,

                        car le Guide du troupeau,

                        paît les brebis des champs.

                        Alors, grand étonnement,

                        par de sublimes propos,

                        en stupeur augmentant,

                        quand l'impur cède aux mots.

 

 

                            

                     D'honneur de vin

 

 

    Jn. 2: 1-12   Amis, parents festoyés,

                      car naît l'union de deux vies,

                      puis tous boivent, c'est la gaieté,

                      mais sans doute, point assouvis.

                      Anxieux les servants du repas,

                      car des jarres, vient un écho,

                      mais la Mère du Fils d'un Roi,

                      veut que vienne Sa gloire au plus tôt.

 

 

 

                       Ferme et pure

 

 

   Jn. 2: 13-22    En ce grand sanctuaire,

                        entre un Autre bien plus grand,

                        qui nettoie, toute Son aire,

                        de l'offense des marchands.

                        Se faisant questionner,

                        sur le sens de Ses actes,

                        déclarant trois journées,

                        pour un tout nouveau pacte.

 

 

 

                         Vision du Royaume

 

 

     

Jn. 3: 1-3    Une étincelle vient de paraître,

                    en ce cœur si vertueux,

                    incité de tout son être,

                    à connaître l'Élu de Dieu.

                    Venant Le voir, dans le secret,

                    afin que croisse la lueur,

                    par ces hommages, se tenant prêt,

                    à toutes paroles du Missionneur.

     Jn. 3: 3      Point d'une foi en cet Agneau,

                    sans souffle pure, don du Divin,

          Jn. 3: 5  sans de bons fruits, ni de grandes eaux.

                    n'entreront en Lui et dans le Saints.

 

 

 

              La Source du puits

 

          Jn. 4: 1-42  

         

           Fille de Samarie, donne à boire au Seigneur,

           car en Lui, prendra fin ton malheur.

           Ce Prophète qui voit juste en ton cœur,

           T'abreuvera à la Source du bonheur.

           C'est du Père que te vient cette faveur,

           soit servante de Son Fils, ton Sauveur.

           Et à Dieu rend donc grâces et honneurs,

           pour Le voir, dans Sa gloire, à ton heure.

 

 

                         Armé de foi

 

        

Lc. 7: 1-10  Malheur qui vient sur ce soldat,

                        car près d'un fils, rode la mort, 

                        mais à l'instant, tout en émoi,

                        prend fin la nuit, pointe l'aurore.

                        À ces aimés, donnant mission,

                        d'allez quérir, grande faveur,

                        puis du servant, vient guérison,

                        fruit de sa foi pour son bonheur.

 

 

                            

                   Naître auprès de l'Eau

 

 

    Jn. 5: 1-9  C'est en ce lieu où l'eau s'amuse,

                  par le souffle d'ailes d'un ange,

                  qui donne à l'un et puis refuse,

                  le don d'une onde de jouvence.

                  L'abandonné, de tous ses membres,

                  laissé bien seul sans réconfort,

                  prend part à l'œuvre, de ses souffrances,

                  d'un Homme qui vient, tel un trésor.

 

 

 

                      Le Pain croissant

 

 

    Jn. 6: 1-15  Cherchant le Pré de vérité,

                      tant de brebis viennent au Berger,

                      puis Boulanger et Panetier,

                      tout le troupeau fut rassasié.

 

 

                      Il était une foi

 

 

    Mt. 14:22-33 D'un Saint désir de rencontrer,

                       en Son esprit le Père céleste,

                       désir d'un Saint, à Ses aimés,

                       disant ramés et Moi je reste.

                       Ayant vogués bien âprement,

                       seul un Rocher à l'horizon,

                       puis l'un des leurs, en s'approchant,

                       fit telle une pierre route vers le fond.

 

 

 

                       Un cœur sème à l'autre

 

 

               Jn. 6: 22~  Dans le vignoble du Saint des Saints,

                             les jeunes vignes sont en croissances,

                     fruit d'un effort bien surhumain,

                     du Vigneron et de Sa science.

 

 

 

                      Sous d'autres apparences

 

 

       Jn. 6: 22~  C'est de cet Arbre, au Père si cher,

                          pin de noblesse, abri de toutes vies,

                            d'où viendront cent myriades si fières,

                            rendrent non en vain, louanges infinies.

 

 

 

                            La Clé sur le sable

 

 

       Mt. 16: 13-20  Ces mots gravés sur la pierre,

                              proviennent d'une encre de Feu,

                          disant de l'Élu sur terre,

                          qu'Il origine des Cieux.

                          Du Rocher, à la barrière,

                          tel un phare, vu de tous lieux,

                          qui dirigera vers le Père,

                          le sort de cailloux nombreux.

 

 

                      De vive Voie

 

 

          Jn. 7: 1-24   En ces temps de remerciements,

                             le plus grand Don vient en secret,

                           pour annoncer allègrement,

                             la dignité de tous bienfaits.

 

           

                                             Dr. Michaeli Panem

                --------------------------------------------------

 

 

 

                     Au cœur du Vent

 

 

               Jn. 7: 25-30  Se donnant aux enfants de Dieu,

                                au grand risque de perdre vie,

                                 car nombreux L'outragent en ce lieu.

                               en fermant leurs cœurs à l'Esprit.

 

 

 

                            Bois au sein de Dieu

 

 

    Jn. 7: 31-39   Des âmes, où règne la nuit,

                       certaines voient poindre le Jour,

                       mais celles qui restent endurcies,

                       menacent un Roi et Sa cour.

                       Devant ces gens infidèles,

                       toutes voies seront obstruées,

                       mais l'Eau viendra pourvue d'Ailes,

                       aux cœurs de bonnes volontés.

 

 

                    Un choix de vies

 

 

       Jn.7:40-53 Pauvres âmes qui ne voient guère,

                           bien en croissances vont leurs misères,

                        de Dieu l'Élu, leurs est mystère,

                          seuls aux rachetés, vient la Lumière.

 

 

 

                      Le Tamiseur

 

 

           Jn. 8: 1-11  Tel est ce trait fait sur le sable,

                             comme le pardon de tous pécheurs,

                              ayant au cœur, fruits désirables,

                           de repentir tous déshonneurs.

 

 

 

                         Pure enseignement

 

 

            Jn. 8: 12-59 Que ce discours plein d'éloquence,

                        rend témoignage de vérités,

                        par Sa nature et provenance,

                        pour que reviennent les égarés.

                        De Lui superbe magnificence,

                        offrant Lumière et Liberté.

                        Tant de sagesse et clairvoyance,

                        afin de voir l'intimité.

                        Et qui reçoit de Sa semence,

                        acquiert les fruits d'éternité.    

 

 

 

                        Au bout de la nuit

 

         

            Jn. 9: 1-41 De longtemps, cet homme en sa nuit,

                         souffrant, pour glorifier le Jour,

                         témoignage d'éclat dans sa vie,

                         à ceux qui fuient tant d'amour.

 

 

                          Les porteurs de fruits

 

  Jn. 10: 1-21     Celui qui sème la vérité,

                       et puis arrose de son amour,

                       récoltera l'éternité,

                       car il est vie et mène au Jour.

 

 

                         La trace laissée

 

      Jn. 10: 22-39  Le sceau de Dieu est apposé,

                             mais tant de yeux restent fermés,

                       aux signes de Son hérédité,

                       à Celui qui a tant donné.

 

 

 

                        Mémoires d'un fleuve

 

 

Jn. 10: 40-42     Une voix a proclamé,

                        sur l'Enfant du renouveau,

                        des louanges de vérités,

                        au prolifique troupeau.

 

 

                        La mort effleure

 

 

Jn. 11: 1-44      Une fleur se referme,

                        se courbant lentement.

                        Sur le sol, rendue terne,

                        sa beauté s'envolant.

                        Bénissez ! Car le Germe,

                        amené par le Vent,

                        relevant Ce qu'Il sème,

                        d'un Amour Tout-Puissant.  

 

                                                    Adam Lihmen Price

_____________________________________

 

 

                         Destin Décidé

 

        Jn. 11: 45-54  Au grand jour tant de signes,

                        de ce Porteur d'espoir.

                        Ces aveugles qui guident,

                        ne peuvent plus s'émouvoir.

                        Déicidant fratricide,

                        pour cette soif de gloire,

                        car l'orgueil les dominent,

                        les enfoncent dans le noir.  

 

 

                                              Pamelide Hincmar      ______________________________________

 

 

                        Verse sans compter

 

Jn. 12: 1-8        Prosternée à Ses pieds,

                        sainte femme dévouée.

                        Sainteté parfumée,

                        vers Sa mortalité.

 

 

 

                           Sans gène

 

Jn. 12: 9-11      Une fleur relevée,

                        pour la gloire de Dieu,

                        pourrait se refanner,

                        car l'orgueil veille sur d'eux.

 

 

 

                        Il viendra modestement

 

Jn. 12: 10-19    Ô ! Noblesse annoncée,

                        parvenant humblement,

                        à ce mont sanctifié,

                        acclamée grandement.

 

 

 

                    Les fruits de la mort et~la vie

 

Jn. 12: 20-26      De la terre germera,

                         un Arbre majestueux,

                         et quiconque s'y appuiera,

                         aura ce nom d'enfant de Dieu.

 

 

 

 

                          Temps d'effroi

 

 

Jn. 12: 27-36      Au terme de sa vie,

                         une crainte L'envahie,

                         car elle vient cette mort.

                         Puis Céleste réconfort.

                         Preuve aux gens ébahis,

                         avant le temps de la nuit,

                         que par la fin de Son corps,

                         Il gagnera notre sort.

 

 

                              Pour tant d'yeux

 

 

      Jn. 12: 37-50  Ils ont perdu un grand Trésor,

                       oui si grand, pur et fort.

                       Insatiable soif de gloire,

                       devant leurs yeux, un sombre miroir.

 

 

 

                       Soit sincère

 

 

Jn. 13: 1-20      La pureté de cette Eau,

                       lavant la pierre et le sable,

                       afin que naisse ce Ruisseau,

                       aux soins de cœurs innombrables.

 

 

 

                           Fils de mission

 

 

Jn. 13: 21-30     De douze est l'un,

                        méprisant en son cœur,

                        un Proche défunt,

                        pour son plus grand malheur.

 

 

 

                       Peines

 

 

Jn. 13: 31-38     Le voilà ce printemps,

                        temps qui fut proclamé,

                        du passé au Présent,

                        par l'Esprit-Sanctifié.

                        Ce départ méritant,

                        la divine Royauté,

                        qui saura tendrement,

                        oublier l'impureté,

                        d'une pierre dévalant,

                        la Montagne Sacrée.

 

 

                                            Phedaric Milänem

__________________________________________________
                       

 

 

                        Vers Sa demeure

 

 

Jn. 14: 1-31      Voie de pureté,

                        d'un Enfant désiré,

                        menant sur le parcours,

                        dès Ces tous premiers jours.

                        Voie de vérité,

                        d'un Agneau sacrifié,

                        possédant pour toujours,

                        ce Divin Sang d'amour.

                        Voie de vitalité,

                        de ce Fils héritier,

                        promettant Son retour,

                        aux loyaux de Sa cour.

 

 

 

                        Vie noble

 

Jn. 15: 1-17       Sa parole est semée,

                        pour qu'en toi fructifie,

                        Son amour sanctifié,

                        tout le long de ta vie.

                        Mais soit sûre d'aimer,

                        afin d'être choisi,

                        et de bien mériter,

                        ce que Dieu a promis.

 

 

                              il est le Saint

 

Jn. 15: 18-27      Le bon grain rejeté,

                         et l'ivraie recueillie,

                         peuple tant égaré,

                         de fausseté, se nourrit.

                         Car il a méprisé,

                         le Semeur ennobli,

                         et saura maltraiter,

                         Ses récolteurs de vies.

 

 

                         Lois aux cœurs

 

Jn. 16: 1-15       L'Oiseau viendra,

                        pour vous couvrir,

                        de lin, de soie,

                        et vous guérir.

                        Il parfumera,

                        tous souvenirs,

                        et donnera,

                        lait d'avenir.

 

 

 

                             Le Jour vient

 

Jn. 16: 16-33      Splendeur, de l'Astre,

                         Lumière de vie,

                         au couchant, nulle trace,

                         mais sous peu recouvrie.

                         Merveille de grâce,

                         aux enfants réjouient,

                         au jour d'une race,

                         que Dieu S'est choisi.

 

 

                          Au delà des mots

 

Jn. 17: 1-26       Son regard vers le ciel,

                        par amour si fidel,

                        louangeant cette Gloire,

                        redonnant tant d'espoir,

                        à  ce peuple donné,

                        qui saura, L'acclamé,

                        car il reçu la foi,

                        que Celui-ci est Roi.

                           

                                           Michel Armand Pie

                    ---------------------------------------------

 

 

 

                           Montant

 

Mt. 26: 36-46     Le jardin de son cœur,

                         envahi de frayeurs,

                         à l'approche de ce temps,

                         où S'épandra Son sang.

                         " À l'aide, ô mon Père !

                         éloigne ce calvaire,

                         mais cette heure est mienne,

                         à Ta gloire, qu'elle vienne. "

 

 

 

                                L'Eau, l'ivraie

 

Mt. 26: 47-56      Accolade mensongère,

                          livreur avare, pervers,

                          ton escorte accomplie,

                          tant d'anciennes prophéties,

                          car tu livre l'Agneau,

                          Lui si pur, Saint et beau.

 

 

                          Temps de jugement

 

   Mt. 26: 57-68   L'hérésie d'un jugement,

                         de ces cœurs endurcis,

                         se jugeant maintenant,

                         renonçant à la Vie.

 

 

                         Trichants

 

Mt. 26: 69-75    Près du temple, lapidé,

                         par la pierre, meurtri,

                         son âme chagrinée,

                         en souvenir de Lui.

 

 

 

                          Grande tâche

 

 

Mt. 27: 1-2       Soif insatiable,

                        de Sang surhumain,

                        juges méprisables,

                        parviennent à leurs fins.

 

 

 

                          La bourse ou la Vie

 

 

Mt. 27: 2-10      Une corde a lié,

                         l'innocent Prisonnier,

                         et d'idem, suspendu,

                         l'argentier bien déçu.

 

 

                            Acquis la mort

 

 

Mt. 27: 11-26     Mis sous une main,

                         d'auguste piété,

                         l'Homme tant divin,

                         soumis par bonté.

                         Peuple d'assassins,

                         L'ayant rejeté,

                         préfère ce vaurien.

                         Déicide décidé.

 

                                            Ephraïm Mc Daniel

              ---------------------------------------------------

 

 

 

                              Sacrifice

 

 

Mt. 27: 27-31     Ô! Lys immortel,

                         Beauté, vue du ciel.

                         Supplice si cruel,

                         venu d'infidèles.

 

 

                               Trois fois

 

Mt. 27: 32-38         Crois en Lui,

                              car Il vit,

                              que pour toi.

                             Croix sur Lui,

                              car ta vie,

                              est Son poids.

                             Croît par Lui,

                              car la Vie,

                              tu auras.

 

 

 

                          Le Bon, maudirent

 

 

Lc. 23: 35-43     Insultes et blasphèmes,

                         sur l'Oeuvre de Dieu,

                         en bas, sur croix même,

                         propos injurieux.

                         Et tout près, point de haine,

                         en des mots bien heureux.

 

 

 

                           Offrande merveilleuse

 

 

Jn. 19: 25-27     Cet Enfant qui est né,

                        de ce temple d'amour,

                        venu pour nous sauver,

                        et nous porter au jour.

                        Lui le Fils immolé,

                        qui d'une cruciale tour,

                        donnant à Ses aimés,

                        maternel secours.

 

                                              Delphine Marciam

                  ------------------------------------------------

 

 

 

                                Mortel temps

 

Jn. 19: 28-30      Sur la cime de l'Arbre,

                         S'asséchant lentement,

                         un Oiseau adorable,

                         proclama de Son chant,

                         " que ce Nid agréable,

                         a bien fait tout son temps,

                         voici l'heure véritable,

                         à Mes ailes, maintenant. "   

 

 

                              Offert au sang

 

 

Jn. 19: 31-37      Épargné des casseurs,

                         car Son âme est ailleurs,

                         une pointe acérée,

                         sur le Saint supplicié,

                         alors coule de Son flanc,

                         l'enseignement aux naissants.

 

 

                           Finalité

 

 

   Jn. 19: 38-42   Enlevez toutes ces chaînes,

                         retenant notre Agneau,

                         parfumez Celui même,

                         qui était tout là-haut,

                         et qu'Il soit le baptême,

                         de ce lieu de repos.

 

 

 

                           En tous ses états

 

 

Jn. 20: 1-10          De sept en elle,

                           elle n'en a plus,

                           maintenant fidèle,

                           s'en est venue,

                           prier le Ciel,

                           pour Son Élu.

                           Horreur telle !

                           point de Salut.

                           Pierre cruelle,

                           l'autre accouru.

                                                 

                                                 Imelda Parchemin

----------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

                                       Vue de bénédiction 

 

Jn. 20: 11-18     Une femme en peine,

                         verse son amour,

                         à Celui qu'elle aime,

                         absent de ce jour.

                         Saints de forme humaine,

                         venant tout autour,

                         grande joie suprême,

                         l'Aimé de retour.

 

 

                         Revit

 

 

Jn. 20: 19-29      Le Souffle du Vent,

                         auprès des fidèles,

                         donnant doucement,

                         aux coeurs des ailes,

                       pour porter en semant,

                         l'amour Éternel.

                         Et bonheur aux croyants,

                         sans splendeurs du ciel.

 

 

 

                         Prise

 

 

Jn. 21: 1-14       Le filet s'étendit,

                        sur la mer de nuit,

                        mais sans Maître pêcheur,

                        bien de vaines ardeurs.

                        Puis le Jour revenu,

                        tant de joies au menu.

 

 

 

                           Avouer

 

 

Jn. 21: 15-23      Sur le rivage de la mer,

                         inscrit sur une pierre,

                         des mots d'un tendre amour,

                         gravés, oui pour toujours.

                         Et puis tout près derrière,

                         la perle de valeur chère,

                         résistera longtemps,

                         autant que veut le Temps.

 

 

                           Ascendant

 

 

   Mc. 16: 19-20   Ce Royaume prodigieux,

                          S'en retourne vers les cieux,

                          en vouant pour toujours,

                          Ses fidèles à l'Amour,

                          pour qu'ils puissent revêtir,

                          cette Force à venir,

                          et guider par leurs vies,

                          bien nombreuses brebis.

                                                                 Hae.

 

                                                Michel Adam Périn

               *******************************

 

 

Suivante

 

 

 

 

 Accueil
  Poésies,prières et réflexions
  Rosaire expiateur
  Délier de ces chaînes d'argent
 Chemin de croix
 Prières
 Liens

               

                                           

 


Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones

Moteur de Recherche. Inscription Gratuite.
Le Moteur
Recherche-Web