Pensées du Dr. Michaeli Panem                

La patience est une vertu qui plait à Dieu et ce fruit sera récompensé.

Pour tout commentaires:    drmichaeli@protonmail.com

 

Accueil    Poésies,prières et réflexions    Rosaire expiateur    Chemin de croix    délier de ces chaînes d'argent    Prières    Liens

Consacrons ce monde aux deux Coeurs adorable de Jésus et de Marie : http://consacronslmonde.canalblog.com

 

 

 

Veuillez me pardonner, si sur ce site se trouvent quelques fautes d'orthographe ; vous savez, en ces temps le contenu des mots est beaucoup plus important que le contenant.

Si ce site vous apparaît désordonné, c'est que votre résolution d'affichage n'est pas de 800x600 pixels

 

            

 

              DÉLIER DE CES CHAÎNES D'ARGENT

 

 

Un monde qui n’ait pas besoins d’argent pour fonctionner, cela est-il possible ?

Oui, si seulement tous laissaient entrer en leur cœur notre Seigneur Jésus-Christ et mettaient en pratique tout ses enseignements. L'argent a bien ces bons côtés, il est bien utile en mainte et mainte chose, mais seulement il y a l'homme qui a laisser ses mauvais instincts le dominer et s'est laisser corrompre par cette soif de pouvoir et de domination sur les gens les plus faible que peut apporter un vain amour de l'argent, de ce "Dieu Mammon" , ces êtres sont malencontreusement perçus et admirés comme puissant devant ce monde, mais en vérité ils ne le sont point , au contraire, car ils sont tant soumis à leur plus bas instincts et laissent leurs sens les dominer et les aveugler. Malheureusement, ceux qui dirigent ce monde pour la plupart sont de cette race et ceux qui les admirent aussi. C'est pourquoi : tant qu'il y aura de ces égarés, de ces rebelles au préceptes Divins "et ceux -là forment la grande majorité des habitants de cette terre" un monde où la richesse pourra être distribuée équitablement entre chaque habitants n'est guère probable, à moins que l'Esprit Saint se répande abondamment et change le coeur de ces êtres ; alors-là, gloire à Dieu, ce serait tellement merveilleux, prier pour que cela s'accomplisse et implorer sa miséricorde infini pour tout ces péchés commis.


Comment ce monde fonctionnerait-il ?

Tout d'abord , pour être solidaire de cette société tout homme et toute femme apte à le faire devraient servir son prochain en oeuvrant à la confection des biens dont ses frères et soeurs ont besoins pour vivre décemment , sans exagération ; survie de la planète oblige , car pour vivre comme nous nord américain ,il faudrait disposer de trois autres planètes pour que tout les habitants de la terre vivre de la manière dont nous vivons , chose bien impossible et sans aucun sens , et vivre sans exagération est aussi un bienfait pour l'âme , car trop de distractions matérielles nous coupent d'une sainte et salutaire communion au Dieu éternel . En vivant tous décemment, les richesses de ce monde nécessaire à la vie pourraient être réparties équitablement entre tous, car ils y en auraient suffisamment, et Dieu se plairait j'en suis sûre à faire que la terre abonde de fruits si ce monde l'aime et le serve. Ensuite, comme il est bien évidant qu'une personne qui accomplie un travaille qui lui plait et qu'elle aime, aura plus de chance d'être sujette au bonheur et ainsi de meilleure compagnie pour ses frères et soeurs, sûrement alors que cela servirait à contrer grandement la violence dans la société.


Comment chaque personne pourrait-elle exercer le travaille qui lui plait ?

Il est bien sur impossible que cela se produise , car il y a sûrement quelques emplois dont personne ne voudraient , alors pour remédier à cela , il suffirait que chaque personne accomplisse une journée ou deux sur sa semaine de travaille à divers emplois impopulaires pour ainsi répartir sur chaque membre de la société ce qui peut être source de malheur pour quelques individus obliger d'accomplir ces travaux ingratifiants , ainsi tous se partageraient ces fardeaux et affecteraient minimalement le bonheur de chaque personnes.


Le chômage aurait-il sa place dans cette société ?

Non , puisque le travaille pourrait être partagé équitablement entre tous car le but du travail ne serait pas de se payer des gâteries mais de fournir à l'oeuvre honorable de la subsistance de ses frères et soeurs , alors si chaque individu à par exemple besoin pour l'oeuvre générale de travailler quatre jour par semaine le reste de sa semaine pourra servir : soit à être davantage auprès de sa famille , ou aux bonnes oeuvres , ou bien à communier davantage avec Dieu et bien d'autres choses encore.





Comment serait érigée la structure de cette société ?
 


************************************************
* Serviteurs aux denrées vitales                                            *
* ex: agriculteurs, bûcherons, ouvriers du textiles, etc…     *
************************************************
                                        *
                                        *
                                        *
                                        *
                                        *
                                        *
                                        *
*************************************************
*Serviteurs à la distribution des denrées et aux services,       *
* ex: coiffeurs, dentistes docteurs, juges, etc...                      *
*************************************************
                                        *
                                        *
                                        *
                                        *
                                        *
                                        *
                                        *
***************************************************
* Serviteurs à la gérance des oeuvres générales                         *
* ex: serviteurs voyant à la distribution équitable des denrées   *
* serviteurs à la juste distribution des emplois, etc...                  *
***************************************************
                                        *
                                        *
                                        *
                                        *
                                        *
                                        *
                                        *
***************************************************
* Serviteurs du peuples                                                               *
* ex: serviteurs oeuvrant à la directions de la société                *
***************************************************
                                        *
                                        *
                                        *
                                        *
                                        *
                                        *
                                        *
***************************************************
* Serviteur des serviteurs du peuple                                           *
*serviteur de Dieu et de son peuple qui dirige la société et voit*
* à l'évangélisation et aux bonnes moeurs du peuple et à          *
* l'observance des règles Divines et de l'église.                          *
***************************************************
 

 

Tout êtres sont égaux devant Dieu et doivent l'être devant chaque homme, c'est pourquoi le salaire de chacun sera la joie de voir le bonheur de ses proches et d'oeuvrer au bien-être de tout ses frères et soeurs. Ainsi du serviteur des serviteurs du peuple au serviteurs aux denrées vitales, les uns les autres sont aussi important au service de Dieu et de son peuple, alors, il est primordial que l'égalité dans la distribution des services et denrées soit de même pour tous, pour ne point causer de jalousie entre les membres de cette société.


Pourquoi devraient-on travailler au bien-être de nos frères et sœurs plutôt qu’au nôtre ?


( Jean 13, 4~17. Jésus se lève de table, dépose ses vêtements, et prenant un linge, il s'en ceignit. Puis il met de l'eau dans un bassin et il commença à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge dont il était ceint. Il vient donc à Simon-Pierre, qui lui dit: "Seigneur, toi, me laver les pieds?" Jésus lui répondit: "Ce que je fais, tu ne le sais pas à présent; par la suite tu comprendras." Pierre lui dit: "Non, tu ne me laveras pas les pieds, jamais!" Jésus lui répondit: "Si je ne te lave pas, tu n'as pas de part avec moi." Simon-Pierre lui dit: "Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête!" Jésus lui dit: "Qui s'est baigné n'a pas besoin de se laver; il est pur tout entier. Vous aussi, vous êtes purs; mais pas tous." Il connaissait en effet celui qui le livrait; voilà pourquoi il dit: "Vous n'êtes pas tous purs." Quand il leur eut lavé les pieds, qu'il eut repris ses vêtements et se fut remis à table, il leur dit: "Comprenez-vous ce que je vous ai fait? Vous m'appelez Maître et Seigneur, et vous dites bien, car je le suis. Si donc je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. Car c'est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez, vous aussi, comme moi j'ai fait pour vous. En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n'est pas plus grand que son maître, ni l'envoyé plus grand que celui qui l'a envoyé. Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites. )

Le vrai bonheur s’acquière non en s’amassant de grande richesse et en n’en profitant “ éphémère sont ces plaisirs ” mais en s’offrant à Dieu dans le service de ses semblables. C’est en cette voie que se trouve le vrai bonheur ; même un Dieu nous en a donner l’exemple en venant sur terre pour nous servir et bien plus encore, Il s’est sacrifier pour nous, preuve de son grand amour pour ceux qu’Il est venu servir, alors si un Dieu s’est fait serviteur d’homme combien devrions-nous faire de même avec notre prochain.

Cette voie que notre Seigneur Jésus-Christ nous a enseignée et montrer dans ce passage de la Bible “ mentionner ci haut ” se doit d’être mise en pratique par les habitants de ce monde pour qu’une telle société sans argent soit possible, si l’homme n’accomplit pas cela et se refuse au service de ses frères et sœurs et continu à se gaver, à surconsommer, à ne point partager avec ceux qui sont dans la misère, à contribuer à la destruction de notre planète par refus de voir que c’est notre surconsommation qui est la grande source de destruction de cette terre unique, et qui osent en plus se lamenter et chialer contre ses usines polluantes, alors que s’est eux qui par leur excès de consommation font vivre ses destructeur. Alors si nous refusons cette sainte voie que le Christ nous a enseignée, et continuons notre rébellion contre Dieu le Père créateur en détruisant ce qu’Il a crée, nous en subirons très bientôt “et même nous les subissons déjà ” ces conséquences néfaste et terrible de notre entêtement. Dieu nous a laissé la liberté de choisir notre voie, soit la bonne ou la mauvaise, à voir la direction que ce monde a pris, il faut bien croire que notre intelligence est inférieure à celle des animaux créés par Dieu, car eux ne détruisent pas leur source nourricière.


Comment se comporteraient les pays voisins auprès d’une telle société ?

Question bien difficile que celle-là, car tout dépendrait de quelle moralité guiderait les dirigeants de ces pays : si ils sont soumis à la bête économique et que dans le fond de leurs yeux miroitent cela “ $ ” , alors les rapports seraient peut-être ardus, mais comme se sont de cette race mauvaise qui ne cherche que leurs profits pécuniaire et qu’il ne faut surtout pas se soumettre à Satan comme ils le font et leur offrir des avantages de ce genre pour les amadouer, alors c'est en ces instants difficiles que l’Esprit Saint doit être implorer avec ardeur et confiance, si c’est des dettes que nous leurs devons, “ rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ( Lc. 20, 25 ) ” car l’argent se trouvant dans le pays et qui ne nous servirait plus devrait servir dans les prémices de cette société entre autre à cela .

Pour établir un bon voisinage avec ce genre de pays, il faut leur faire bien comprendre que nous ne leur voulons aucun mal, mais au contraire, nous serions ravis de les aider, se faire d’eux des alliées, “ et non lever des murailles à la frontière ”. Sûrement, serait possible l’échange avec eux de bien et denrées non en terme monétaire mais en troc ou en échange de services, par exemple :comme ici, au Québec nous sommes de grand producteur d’électricité et que notre manière de consommer exagérément ne serait plus et que nous disposerions alors d’un grand surplus d’énergie, l’échange de ce bien avec ses pays “ qui en attendant qu’ils changent à leur tour et consomment moins ” pourrait sûrement être possible contre des denrées et services que nous ne pourrions produire.


Et les banques, comment réagiraient-elles ?

Les banques et le système financier seraient de rapports très difficile, car tout ce qui à trait à Dieu les fait grimacer et leur donne de l’urticaire et une sensation de dégoût amer, ils n’aiment point tout ceux qui suivent les enseignement de Jésus-Christ notre Saint Rédempteur car tout bons et aimés serviteurs de Dieu ne doivent aucunement être soumis au “Dieu Mammon ” (Lc. 16,13 “ nul serviteur ne peut servir deux maîtres : ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon. ” ) Oui ce Mammon qui fait vivre grassement ces banques et systèmes financiers et tout ceux qui les supportent au détriment et sur le dos des plus faibles et mêmes des plus forts car leur mainmise sur ce monde maintenant est si grande, qu’ils ont pouvoir de vie et de mort sur un grand nombre et même sur des pays, ne tolérant surtout pas et faisant tout en leur pouvoir pour écraser tout ce qui pourrait nuire à leur chasse gardé et interrompre la conquête de domination sur tout ce qui peut les engraisser davantage.

Alors avec elles aussi, il serait primordial de leur rembourser tout ce que nous leur devons pour que leur griffes acérées se relâchent et nous laissent plus facilement respirer car n’oublions pas que si nous possédons leur crédit, alors elles possèdent nos vies.


Quels seraient les bienfaits d’une telle société ?

Un grand nombre bien sur. Tout d’abord :
-Beaucoup moins de ce fameux stress : source de tant de maux, causant tant de maladies, rendant épuisé, irritable, amenant tant d’erreur et d’accident par une incapacité à bien se concentrer, menant encore, au burn-out et même au suicide. Cette maladie du siècle découle entre autre d’une vaine poursuite exagérer de la performance à tout prix autant de la part des individus que des employeurs ; ces entreprises prenant leurs employés pour des machines sans âmes en les surexploitant pour contenter leurs actionnaires, en faisant le maximum d’argent toujours en des temps de plus en plus court pour augmenter sans cesse leurs profits, malgré tout le mal que cela peut causer. Les individus aussi se causent du stress bien inutile en voulant toujours être à la dernière mode que se soit dans les vêtements, l’électronique, les voitures et d’innombrables loisirs “ bien sur souvent dispendieux ” ce qui cause un stress quand l’échéance des paiements arrive et que les fonds se font rares alors il faut travailler davantage ce qui épuise, ouvre la porte à des maladies nombreuses, rend irritable et qui contribue à l’augmentation de la violence dans les familles et la société.



- L’absence de pauvreté : car il y aurait distribution équitable de la richesse non en argent sonnant “ car il n’y en aurait plus ” mais dans les biens essentiels à la vie : nourriture, loyer, vêtement, santé, de vraies écoles. Comme la vanité, l’orgueil, l’avarice et l’envie ne serait plus ce qui fait vivre le système comme le nôtre actuellement “car c’est cela qui fait rouler l’économie et sans ses vices tout se système s’écroulerait, vous voyez alors qui dirige ce système.” Alors l’amassement excessif de richesse ne serait guère utile, car il n’y aurait point de profit à le faire et que servirait d’avoir en sa possession trois loyers si on ne peut les louer, car l’argent n’aurait plus sa place et tout cela serait gratuit. Alors comme l’amassement de richesse n’aurait plus aucun sens dans se système, ses mêmes richesses seraient équitablement distribuées et supprimerait définitivement la pauvreté involontaire.

- Baisse de la violence : Comme il n’y aurait plus de course effrénée à la richesse en écrasant son prochain, les tensions et la haine que cela entraîne serait moindre et contribuerait grandement à pacifier la société et rendre plus agréable d’y vivre.
Comme il y aurait de vraies écoles “ non ces lieux d’apprentissage de vices, de débauches et de non respect des autorités que nous avons aujourd’hui ” mais des lieux où seraient inculqués aux jeunes enfants des valeurs chrétiennes, où Dieu serait adorer, aimer, servi et non rejeter des mœurs, des écoles et des cerveaux. Avec de futurs adultes bien former par de vrais chrétiens zélés et ardents, les traces néfastes que laissent sur ces jeunes gens si influençables cette société actuelle se feraient beaucoup moins sentir, car plus loin d’eux ce qui aiderait à les rendre plus respectueux de l’autorité de leurs enseignants, de leurs dirigeants et de leurs parents, donc plus facilement éducable, aidant ainsi cette jeunesse à devenir de bons et loyaux membres de cette société et respectant toutes les lois divines pour contribuer à leur tour à la pacification du monde et au règne glorieux de notre Saint Seigneur Jésus-Christ.
                                                                             Amen!

-Augmentation de l'amour : Comme une grande partie des gens de ce monde actuelle font leur journée de travail sans entrain, sans joie, épuisé, démoralisé et sans vraie communication amicale avec leurs confrères et consoeurs « par manque de confiance mutuelle » et qui rentrant à la maison, mange et passe le reste de la soirée à se faire abrutir par toutes " ces bonnes émissions " présentées à la télévision, alors cette coupure de bons et amicaux contacts humain ne contribue certainement pas à l'augmentation de l'amour dans notre société actuelle. L'amour ne peut être augmenté que lorsque qu'elle est cultivée " aime et tu seras aimé, cultive et tu fructifieras, sois charité et charité te viendra " car l'amour attire l'amour. Alors, cette société bien différente qui vous est proposée ; soit cette société sans argent, pourra grandement contribuée à l'augmentation de l'amour, car l'essence vitale de cette société : c'est l'entraide, la charité, l'amour « contrairement à la vanité, l’orgueil, l’avarice et l’envie, essence vitale de notre société contemporaine » .
Vous voyez que ce qui vous est proposé dans ce nouveau système servira à la culture de doux fruits d’amour, car l’œuvre que chaque individu accomplira, sera ce don de soi à l’œuvre collective du bien-être de ces frères et sœurs. C’est en cultivant l’amour que les fruits Divins de paix, d’amour, de sécurité, de bonheur et bien d’autres encore viendront.


Serions-nous soumis à des embargos économiques et comment se comporterait l’O.M.C. dans tout cela ?

Au début il y aurait sûrement d’âpres discussions et des tollés d’indignations des pays voisins et des organisations mondiales, surtout la main longue et pleines de griffes acérées de la bête économique mondiale qu’est l’O.M.C. qui ne verrait certainement pas d’un très bon œil qu’un pays quel qu’il soit lui enlève cette nourriture commerciale dont elle se gave tant, jusqu’à une indigestive dépression récèssionnaire.
Il faudrait alors, mettre tout en œuvre pour déranger le moins possible l’économie de nos pays voisins et du reste du monde en échangeant nos denrées et nos biens avec nos pays voisins non à moindre valeurs que ce qu’il vaut en terme monétaire mais en obtenant pour, la juste valeur en retour et ainsi ne pas se faire accuser par un tiers pays de dumping. Il est primordial de toujours privilégier la bonne diplomatie avec notre entourage, de prendre arrangement si entente possible il y a, et en respectant toujours dans ces ententes les lois divines et ses valeurs chrétiennes. Il est bon en tant que pays à valeurs chrétiennes de montrer l’exemple au reste du monde qu’il est possible de vivre autrement et beaucoup moins dangereusement que présentement.

Tout bon catholique chrétien qui se respecte doit en sa vie mettre en pratique les valeurs chrétiennes et montrer l’exemple à son entourage et non faire comme plusieurs se disant chrétien catholique : ne pratiquant pas, mentant, volant, écrasant leurs prochains pour se remplir les poches, n’étant pas charitable et bien d’autres choses encore, ceux-là nuisent à la cause chrétienne et montrent un très mauvais exemple au reste du monde et aux autres religions ce que c’est que la religion chrétienne et n’aident pas ainsi aux cœurs des hommes et femmes de ce monde de s’ouvrir à la venue du Seigneur. C’est pourquoi, comme un chrétien doit montrer l’exemple dans sa vie de tout les jours, un pays qui se dit chrétien doit faire de même à la face du monde et non comme notre Canada et surtout les Etats-Unis qui prononce si souvent le nom très Saint de Dieu, et qui pour fournir leur appétit gargantuesque des biens de ce monde pillent le tiers-monde de toutes ses richesses pour vivre grassement et appelle ça la liberté, le rêve américain, ce « Dieu » graver sur leurs cœurs «$» à lequel ils croient n’est certainement pas celui en qui je croît.

 

 

                              

 Accueil
  Poésies,prières et réflexions
  Rosaire expiateur
  Délier de ces chaînes d'argent
 Chemin de croix
 Prières
 Liens

 


Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones

Moteur de Recherche. Inscription Gratuite.
Le Moteur
Recherche-Web