Dieu, les rêves et la réincarnation


Bonjour Pierre,

Tu m'enseignes que nous sommes Dieu, éternelle énigme pour ma conscience jusqu'à ce qu'un beau jour, alors que je me berçais sur la galerie, un mouvement à l'intérieur de ma propre pensée se produisit. De ma propre voix, de ma propre pensée intérieure s'exprimait la vérité sur moi-même, sur mon existence.

Dès lors, j'ai compris que le vrai était Dieu, et que la vérité qui s'exprimait en moi ne pouvait être que Dieu. Ainsi je sus ce que les prophètes Juifs disaient lorsqu'ils affirmaient que Dieu leur adressait la parole. J'aurais pu chercher Dieu dans les montagnes, à l'Église, dans un livre ou à l'université, mais c'est en moi-même que je trouvé sa manifestation la plus profonde.

Chaque fois Pierre que j'ai demandé, par la prière de Jésus " Le Notre Père ", que Dieu me donne mon pain de ce jour, j'ai reçu à chaque fois le pain de l'Esprit. Chaque soir, en répétant ses mots, une idée s'éveille en moi, exprimant le goût du pain que j'ai reçu cette journée-là.

Dieu est un excellent boulanger, tu le sais ?

Amitiés,
Simon :-)

Date: Thu, 31 Jan 2002 10:31:08 -0500

Salut Simon,

Tu sais à quoi ça sert d'analyser nos rêves ? Je vais tenter de te donner une réponse pas trop longue et assez expliquée.

Tu sais que nous sommes des âmes, n'est-ce-pas ?

Eh bien ! Non seulement en sommes-nous, mais, à force de travailler sur nos rêves, de les analyser, de les compiler, de faire des rapprochements entre eux et ce que nous avons vécu, nous redevenons esprit. Nous redevenons ce que nous étions dans le sein de Dieu, des anges, ce que nous étions au moment de la création.

Pas seulement cela. Nous réapprenons à penser comme des anges. Un jour, tu t'en rendras compte, tu seras capable de voir que ce que tu fais en rêve, tu le fais réellement. L'âme devient toi. L'âme bouffera ton corps. Tu seras UN. Ce dont tu rêveras, tu le seras. Tu ne feras pas que savoir que tu es une âme.

Tu le seras.

"... j'hésitais à inclure le côté scientifique dans mes rêves, à donner de longues explications sur tous les phénomènes (âmes jumelles, réincarnation, spiritualité, etc...)

N'hésite jamais à donner des explications. Les gens en ont besoin. A commencer par toi. Si c'est dans ton rêve, une notion quelconque ou pour expliquer un fait quelconque, explique en long et en large.

"... Il m'arrive souvent dans la classe de poser des questions à mes professeurs, questions dont je connais déjà la réponse, simplement pour démontrer une autre facette de la médaille lorsqu'ils parlent d'un sujet. Ça me faisait rire aujourd'hui, il y avait un étudiant (50 ans), qui disait que l'église était le royaume de Dieu sur terre. Je n'ai pu m'empêcher de lui dire que Jésus lui-même avait dit : " Mon royaume n'est pas sur cette terre, mais dans les cieux ".

"... Je me rappelle que tu disais, lorsque j'étais chez vous avec mon père, qu'il arrivait que Jésus venait te voir en rêve pour t'expliquer certains versets bibliques. Cela m'intéresse beaucoup ; est-ce que tu pourrais me montrer des exemples ? "

Non. Pourrais pas. Me souviens généralement pas des passages spécifiques lorsque je me réveille. L'important, c'est que je sais comment interpréter la Bible.

Voici un texte que j'ai reçu ce matin. Il peut très bien faire suite à celui que je t'ai envoyé la semaine dernière.

Pleurer fait du bien

Un vieux sage africain à qui l'on demandait quel était le message qu'il avait à apporter à l'homme blanc répondit : "Laissez couler vos larmes". Il faisait remarquer à quel point les Occidentaux, les hommes surtout, étaient d'immenses réservoirs de larmes non versées. Il souligne fort judicieusement que ces larmes se transmettaient à la génération suivante et que, tôt ou tard, elles devraient être relâchées. Fuyez-vous toutes les situations qui pourraient faire monter à vos yeux des larmes libératrices ? Avez-vous peur que votre peine soit sans fond, que vos larmes ne se tarissent pas ? Avez-vous peur de paraître faible ? C'est faire preuve de courage que d'accepter de se laisser aller à pleurer. Si vous avez peur de perdre le contrôle, fixez-vous une limite. Vous pouvez vous autoriser une demi-heure ou une heure de larmes et passer ensuite à autre chose. La tristesse n'est pas là pour rien, et vos larmes en sont l'expression.

Les larmes précèdent la joie. Si j'ai de la difficulté à accepter la présence des larmes chez moi ou chez les autres, je prends le temps de méditer là-dessus. C'est important.

" Pleurer est plus doux qu'on ne le croit "

 

Salut Pierre, J'ai encore une autre question pour toi :

Comment ce fait-il que la signification de l'Archange qui a chuté, Lucifer, est "porteur de lumière" ? En quoi Lucifer est-il un porteur de lumière ? Et un assez grand porteur pour être un Archange dont le nom serait caractérisé par cette chose. ?????????

@+ Simon

 

Mon cher Simon,

Ne sais-tu pas qui était Lucifer ? Son nom même signifie " le porteur de lumière. " C'est lui qui le premier a décidé d'usurper le droit des autres à la liberté pleine et entière. C'est lui qui a décidé, un moment donné, de soumettre à sa volonté une âme parfaitement pure.

Une décision fut alors prise. Des anges ont décidé de combattre cette tendance. Plusieurs ont fait front commun devant Lucifer et ses amis. Tu connais ce combat comme celui de Michaël et ses amis. Lucifer et les anges qui l'accompagnaient furent battus et exilés. Sur Terre. Ils sont ce que nous appelons les anges déchus.

L'âme parfaitement pure que Lucifer a voulu soumettre est celle de Gabriel, alias Jésus.

--------------------------------------------



Ici, un texte sauvegardé d'une liste de discussion à laquelle j'appartenais voila bien 2 ou 3 ans.

La réincarnation provient de l’orient. L'occident retrouve ses racines

Tous les sondages l’indiquent, les Français sont de plus en plus nombreux à croire en la réincarnation. Et à bien y regarder, cette connaissance n’est ni nouvelle, ni spécifiquement orientale. De nombreux exemples historiques nous parlent de vies successives. La Bible elle-même y fait allusion à plusieurs reprises.

Jean-Francis Crolard s’est penché sur le sujet.

D’où provient la notion de réincarnation ? Comme chacun le sait, elle provient de l’orient. Voici ce que dit la Bhagavad-Gita, le livre sacré de l’Inde :

"Comme l’on quitte des vêtements usés pour en prendre de nouveaux, ainsi l’âme quitte les corps usés pour revêtir de nouveaux corps..."

Et les grands maîtres taoïstes de la Chine ancienne :

"Le feu est au fagot ce que l’âme est au corps, il passe à un autre fagot comme l’âme passe à un corps nouveau. Le feu se propage sans s’éteindre, la vie continue sans cesse" nous dit Tchouang-Tseu.

Même le Coran y fait allusion

"Dieu vous fera mourir pour revivre à nouveau, puis près de Lui vous retournerez un jour."

D’ailleurs, depuis toujours, bien des hommes illustres ont cru en la réincarnation.

Je pourrais vous citer Pythagore, Socrate, Platon, Virgile, Cicéron et César. Sans parler de Dante, Léonard de Vinci, Milton, Spinoza, Leibniz, Kant, Voltaire, FrédSimon le Grand, Benjamin Franklin, Goethe, Schopenhauer, Shelley, Walter Scott, Lamartine, Victor Hugo, Balzac, Flaubert, Disraeli, Emerson, Ibsen, Tolstoï, Wagner, Kipling, Edison, Lloyd George, Henry Ford... Écrivains, savants, hommes politiques, industriels, vous voyez que la liste est variée.

Talleyrand rapporte dans ses Mémoires qu’à plusieurs reprises Napoléon a affirmé être une réincarnation de Charlemagne couronné en l’an 800. Or, 1000 ans plus tard, en 1804, il s’est mis lui-même la couronne sur la tête comme si elle lui revenait de droit

[Ça, en fait, est dû à Jeanne D'Arc; voir Le Sceptre de fer pour connaître l'histoire exacte].

Quant au général Patton, un jour où des historiens commentaient devant lui la bataille de Zama qui s’est déroulée en 202 après J.-C., il déclara "non cela ne s’est pas passé comme cela, mais comme ceci" - "Qu’en savez-vous ?" - "J’y étais." Alors pensait-il avoir été Hannibal, Scipion l’Africain ou un simple soldat de l’époque ?

Ecoutons aujourd’hui le Dalaï-Lama : " Il doit y avoir une continuité entre un esprit et un autre esprit qui l’a précédé. Nous considérons cela comme la preuve qu’une existence donnée doit avoir été précédée d’une autre existence. La démonstration en est faite par les récits d’enfants qui se rappellent des bribes de leurs existences antérieures.

Il fait sans doute allusion aux enquêtes du Professeur lan Stevenson qui a étudié depuis 30 ans plus de 1600 cas dans le monde entier. Il a notamment constaté que certaines marques sur le corps à la naissance correspondaient à des blessures dont serait mort le sujet au cours d’une précédente

incarnation. Grâce à des rapports d’hôpitaux et d’autopsie, un certain nombre de cas ont été vérifiés sur le corps de défunts morts dans un passé assez proche.

Comment croire qu’ayant vécu 10, 50 ou 100 ans, nous ayons pu, au cours d’une seule vie, explorer toutes les possibilités de notre évolution avant de sombrer dans le néant ou d’engager une destinée éternelle ?

De plus, même si bien des hypothèses compliquées ont été avancées pour expliquer la sensation fréquente et bizarre du "déjà vécu" ou "déjà rencontré" relative à des lieux ou des personnes, la réincarnation demeure la plus simple.

Voici quelques exemples.

- Un aviateur militaire français est affecté à la base aérienne de Marrakech au Maroc. C’est la première fois qu’il va dans cette ville. À peine débarqué, il a la sensation de connaître les lieux et s’oriente sans aucune hésitation dans le labyrinthe des souks.

- Le même phénomène est arrivé à Bénarès et à Pékin à l’un de mes amis. "Deux vieux amis" qui ne s’étaient pas vus depuis très longtemps se croisent dans une gare et tombent dans les bras l’un de l’autre. Puis ils parlent ensemble et réalisent avec stupéfaction... qu’ils ne s’étaient jamais rencontrés auparavant. Que l’un se trompe, passe encore, mais deux en même temps, au point de se jeter dans les bras de l’autre est pour le moins surprenant ! "Apprendre c’est se ressouvenir" disait Platon.

Où et quand Mozart a-t-il appris la musique, lui qui composait à 5 ans ?

POURQUOI LES ÉVANGILES N’EN PARLENT-ILS PAS ?

Tout simplement parce qu’il était inutile d’insister sur une notion couramment admise à cette époque. Mais ils y font plusieurs fois référence.

Plusieurs passages font une allusion très nette au fait que Jean-Baptiste serait une réincarnation d’Élie. L’ange Gabriel annonçant à Zacharie la naissance de son fils lui dit : "Il marchera devant Dieu avec l’esprit et la puissance d’Élie." Et jésus affirme lui-même à son sujet : "Et lui, si vous voulez m’en croire, il est cet Élie qui doit revenir." Et plus loin, après la scène de la Transfiguration, en descendant de la montagne : "Mais je vous dis qu’Élie est déjà venu, ils ne l’ont pas reconnu et ils l’ont traité comme ils l’ont voulu... Les disciples comprirent alors qu’il leur parlait de Jean-Baptiste." Cette notion de réincarnation est donc très répandue dans l’entourage du Christ puisque, lorsqu’il demande à ses

disciples : " Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’Homme ? Ils répondent : les uns disent que tu es Jean-Baptiste, les autres Jérémie ou l’un des prophètes. " Et lorsque la renommée de Jésus parvint aux oreilles d’Hérode, celui-ci dit à ses familiers : "Cet homme est Jean-Baptiste, le voilà ressuscité des morts..."

Certains Pères de l'Eglise ont cru en la réincarnation

Si l’on rejette cette croyance en donnant à ces textes un sens purement symbolique, un autre épisode des Évangiles devient alors particulièrement difficile à comprendre : celui de la guérison de l’aveugle de naissance : "Ses disciples lui demandèrent : Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ? Jésus répondit : Ni lui ni ses parents n’ont péché, mais c’est pour qu’en lui se manifestent les oeuvres de Dieu." Il est évident qu’un nouveau-né ne peut avoir péché (on se demande pourquoi

Jésus ne le leur fait pas remarquer) et que "les fils ne porteront pas la faute du père", comme le dit Ézéchiel. Mais s’il était né aveugle tout simplement parce que, ayant mérité d’être privé de lumière en raison de fautes commises dans des vies précédentes, "il récoltait ce qu’il avait semé" (selon l’expression de Saint Paul) en vertu de la loi de la causalité, ne serait-ce pas là une belle "manifestation des oeuvres de Dieu" que de l’avoir guéri ?

QUELLE EST LA POSITION DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE ?

Elle est loin d’être claire. D’un côté elle est traditionnellement contre. De l’autre, là comme ailleurs, elle est obligée de s’adapter pour conserver ses adeptes. Savez-vous qu’en occident une personne sur cinq croit en la réincarnation et la diffusion de la pensée bouddhiste y est sans doute pour quelque chose.

Selon un récent sondage, le quart des catholiques français de 18 à 24 ans y croit. Alors, prudemment, l’Église ne prend pas officiellement parti et laisse parler ses théologiens dont quelques-uns sont favorables à cette croyance. Après tout, cela ne change pas grand chose au dogme. L’homme garde toujours une âme qui s’incarne dans plusieurs corps au lieu d’un seul. Mais lequel va ressusciter demandent les théologiens ? Pourtant Saint-Paul nous a bien précisé qu’il s’agissait d’un "corps spirituel" et non physique. Et d’autre part, le purgatoire existe toujours, mais il se fait également sur terre, ce qui est une évidence !

[ Ressusciter les morts, c'est, en réalité, se rappeler de nos vies antérieures]

D’ailleurs un certain nombre de Pères de l’Église, Clément d’Alexandrie, Origène, Plotin, saint Bonaventure, ont notamment cru à la réincarnation. Saint Grégoire de Nysse disait : "Il y a nécessité de nature pour l’âme d’être purifiée et guérie. Si elle ne l’a pas été dans sa vie terrestre, la guérison s’opère dans les vies futures et subséquentes." Selon Saint Jérôme, cette doctrine a longtemps été enseignée parmi les premiers chrétiens. Saint Justin parle de "l’âme qui habite plus d’une fois un corps humain". Au concile de Nicée, en 325, l’empereur Constantin s’efforça de faire condamner cette croyance : ayant beaucoup de péchés sur la conscience, il préférait de loin le pardon pur et simple à la récolte de ce qu’il avait semé...

Ce n’est qu’en 553, au 2e concile oecuménique de Constantinople (5e concile de l’Église), sous la pression de l’empereur Justinien, que l’anathème fut jeté sur un certain nombre de propositions d’Origène sur la réincarnation (ce qui prouve qu’à cette époque beaucoup, dans l’Église, y croyaient). Il est à noter que ceci se passait trois siècles après la mort d’Origène (qui fut canonisé selon la "voix populaire" en usage à l’époque), et en dehors de la présence du pape dont l’infaillibilité n’a donc pas été engagée sur cette question. En outre, et ceci est peu connu, ce ne fut pas l’ensemble de la doctrine qui fut condamné, mais seulement la position de ceux qui affirmaient que "les âmes pouvaient revenir sur terre par lassitude de la contemplation divine ou refroidissement de l’amour de Dieu et qu’elles étaient renvoyées dans des corps par châtiment." Il est donc parfaitement licite de croire que des âmes puissent se réincarner par amour de leur prochain.

POURQUOI SE RÉINCARNE-T-ON ?

Vous connaissez la loi de conservation de l’énergie dans le domaine de la physique : "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme."

II en est de même sur le plan spirituel. C’est la loi du Karma selon laquelle les circonstances particulières de notre existence résultent de notre conduite dans des vies antérieures, de même que celles de nos

prochaines vies seront déterminées par notre attitude dans celle-ci. II n’y a là aucun impératif de punition ou de récompense, mais seulement l’effet de la loi naturelle d’évolution. Si vous crachez en l’air, et si cela vous retombe dans l’oeil, ce n’est pas un châtiment du ciel, c’est l’effet de la loi de la pesanteur !

"C’est ainsi, indique Rudolf Steiner, que les penchants et passions d’une vie se retrouvent dans la conformation physique de la vie suivante : une âme rayonnante d’amour aura, dans la prochaine incarnation, un corps physique qui, jusqu’à un âge avancé, gardera un aspect jeune et vigoureux... Une vie remplie de haine, d’antipathie, de critiques à l’égard du prochain nous dotera d’un corps qui vieillira de bonne heure... Les maladies qu’on subit avec courage confèrent au corps, dans l’incarnation suivante, une grâce et une beauté particulières." De même, selon lui, l’égoïsme entraîne la faiblesse, et le mensonge les déséquilibres de l’organisme. Comme le dit Alexandra David-Neel : "Les êtres portent leur

passé inscrit sur eux et en eux, il ne faut que savoir le lire."

Annie Besant fait également remarquer que les aspirations d’une vie deviennent les capacités d’une vie suivante, que la volonté d’accomplir se transforme en pouvoir d’exécuter et les occasions manquées en incapacités ou impossibilités d’agir. Nos actions, quel que soit leur mobile, déterminent l’environnement que nous rencontrerons dans une autre existence, alors que nos pensées répétées modèlent nos tendances et notre caractère.

Toutes les maladies graves ont une cause dans nos vies antérieures et chacune a un sens d’évolution pour nous dans un domaine particulier. C’est la raison pour laquelle l’homme est souvent attiré inconsciemment par son Karma vers tel lieu où il risque telle maladie ou tel accident.

Si nous attribuons au hasard la plupart des événements de notre existence, c’est seulement parce que l’entrecroisement multiple de leurs causes antérieures et le grand intervalle qui les sépare de leurs effets actuels ne nous permettent pas de discerner le fonctionnement de la loi du Karma dans notre vie. C’est l’exemple classique de la pierre jetée dans une mare. Il est facile de constater que les premières vagues qu’elle a produites sont l’effet direct de sa chute, mais il sera difficile de se rendre compte que les vagues secondaires qui reviennent du bord vers l’endroit où elle est tombée en sont une conséquence indirecte. D’autant plus que, comme le note Alexandra David Neel : "Les effets d’actions passées se manifestent parfois comme des bourrasques soudaines qui nous projettent hors des routes que nous croyions nôtres vers un destin inattendu." Le hasard, c’est le destin qui voyage incognito ! "Quand on remonte à l’origine de la coïncidence, elle devient inévitable" disait Jung.

Notre évolution ne peut se faire qu’à travers l’expérimentation et le but de la vie c’est l’expérience, et non le bonheur, comme la plupart d’entre nous l’ont décidé. L’homme est semblable à un enfant qui va à l’école. Chacune de ses existences est un chapitre d’une matière qu’il doit apprendre. Si la leçon n’est pas sue, il devra la réapprendre. S’il persiste, il devra redoubler sa classe, ce qui veut dire que vous rencontrerez dans une autre vie les mêmes difficultés que vous n’avez pas su surmonter dans votre vie actuelle. Peu à peu, avec bien des efforts exigés par le maître d’école, autrement dit les expériences de la vie - pour le bien de l’élève disent les éducateurs -, il progressera de classe en classe pour atteindre le niveau des études supérieures. Et tout comme l’écolier a droit au repos de la nuit, ce qui facilite l’assimilation de ses connaissances de la journée, l’homme a droit à un séjour dans l’au-delà pour faire le point sur chacune de ses vies.

Mais quel élève prétendrait retenir en un jour le programme d’une année ? Quel homme pourrait effectuer en une seule existence toutes les expériences nécessaires à son évolution ? Quel écolier accomplissant ses études primaires pourrait comprendre quelque chose aux cours donnés si on le propulsait subitement dans l’enseignement supérieur ? Que pourrait faire dans les sphères les plus évoluées de l’au-delà un homme qui posséderait tout juste les connaissances rudimentaires de "l’école primaire de la Terre ?"

Tant que l’homme n’aura pas appris à dépasser ses désirs et à les élargir, non à refréner son amour et à devenir insensible, mais à l’étendre jusqu’à ce qu’il devienne universel pour reprendre l’exemple de la compassion bouddhiste et de la charité chrétienne, tant qu’il n’aura pas réussi à dépasser ses actions, en les accomplissant sans recherche de récompense ou de profits immédiats il se réincarnera d’existence en existence jusqu’à ce qu’il ait terminé ses études terrestres, passant peu à peu des désirs les plus bas aux désirs les plus élevés et les plus nobles... La mort ne devient plus l’opposé de la vie, mais celui de la naissance. À travers morts et naissances, la vie continue sans interruption.

Oui, mais bien des gens qui ont été malheureux sur cette terre affirment qu’ils n’ont nulle envie d’y revenir. Justement, c’est pour cela qu’ils y reviendront ! Si vous voulez le comprendre, faites l’exercice suivant : allongez-vous dans le calme et le silence quelques instants, puis répétez mentalement : "Je renonce à ce désir, je renonce à cet espoir, à ce projet, à cette satisfaction, à ceci, à cela", en passant en revue tout ce qui vous tient à coeur. Au bout de quelques instants un sentiment de refus et de révolte commencera à monter du fond de vous-même. N’allez pas plus loin. Même si vous avez pu satisfaire un grand nombre de désirs, au cours de votre vie, s’il vous en reste d’inassouvis à l’heure de votre mort, ils vous ramèneront immanquablement sur cette terre. C’est leur quintessence que nous avons emportée dans l’au-delà qui nous pousse à nous réincarner pour enfin les satisfaire. Seul celui qui meurt en n’ayant plus de désirs est libre de ne pas se réincarner, à moins qu’il en décide autrement, par exemple pour aider les autres.

Alors, quelles sont les raisons précises pour lesquelles on se réincarne ?

Voici ce qu’a constaté à ce sujet une psychologue américaine, Helen Wambachl qui a fait régresser, en état de relaxation auto-hypnotique, 750 patients au-delà de leur naissance, jusqu’à leur conception :

26 % ont déclaré avoir été très désireux de renaître,
48 % l’ont fait plus par devoir que par plaisir,
19 % y ont été fortement poussés et
3 % se sont réincarnés contre l’avis de leurs guides.

Pourquoi se sont-ils réincarnés ?

18 % pour retrouver certaines personnes,
25 % pour faire de nouvelles expériences afin d’évoluer,
27 % pour s’améliorer spirituellement et transmettre un savoir aux autres,
18 % pour donner de l’amour, plus de
12 % de cas particuliers. Enfin,
87 avaient connu dans des vies antérieures leurs parents et amis de leur vie actuelle. Selon l’enquête du Pr. Stevenson,
90 % des réincarnations étudiées par lui se sont produites dans le même pays et
10 % seulement ont été internationales, ou inter raciales, telle cette poignée d’enfants birmans qui affirment avoir été des aviateurs anglais et américaine morts pendant la 2e Guerre Mondiale, abattus au-dessus de leur pays !

Nous continuerons cette évolution car, selon l’enseignement initiatique, entre Dieu et nous il y a 9 catégories d’Anges : les Anges, les Archanges, les Principautés, les Vertus, les Puissances, les Dominations, les Trônes, les Chérubins et les Séraphins, et l’homme, dans un futur très éloigné, atteindra ces différents stades.

[Ici, je m'inscris en faux. Lisez la nouvelle version de la Genèse et vous verrez que les anges et les archanges, c'est nous, les humains. Nous atteindrons les autres degrés de la hiérarchie au fur et à mesure que nous arriverons à spiritualiser le corps que nous avons fabriqué. Rappelez-vous que le corps est l'apparence physique de l'âme]

Il arrive parfois qu’un Être, issu de ces hiérarchies, s’incarne pour faire progresser spirituellement l’humanité.

[Ici aussi je m'inscris en faux, puisque les anges et les archanges s'incarnent naturellement. Nous sommes ceux-là. Cependant, il est vrai que certains d'entre nous, à la conscience développée, vont s'incarner pour enseigner. ]


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Salut Simon,

"La soeur m'a dit : " Où est-ce que tu situes Jésus dans la réincarnation ? "

Réincarnation et résurrection, au temps de Jésus, sont synonymes, comme tu le sais. Tu ressuscites tes morts lorsque tu te rappelles de tes vies antérieures. Tes vies passées (tes morts personnelles, les personnes que tu (ton âme) as habitées) sont en toi. En te souvenant de ces vies, tu les ressuscites.

Dans la prière "Je crois en Dieu", il est écrit que Jésus est allé faire un tour au royaume des morts. En fait, il est allé récupérer toutes ses vies passées. Il y est allé pour s'en souvenir, les rappeler à sa mémoire. Puis, comme il avait déjà, à sa mort sur la croix, Conscience d'être UN avec Dieu, Il a accompli le tour de force de se ressusciter, non pas seulement de ses vies passées, mais dans un corps spiritualisé. C'est le seul à avoir accompli un tel prodige.

Ce prodige était réel. Il est aussi symbolique, signifiant que nous pouvons, nous aussi, nous rappeler de nos incarnations passées et spiritualiser notre corps. En se rappelant de ses vies antérieures, Il est redevenu ce qu'Il était avant de se manifester la première fois, puis de s'incarner : un Archange. Lors de son Ascension, on dit qu'Il est assis à la droite du Père. Il est, non seulement sur un trône, mais Il est devenu un Trône.

J'espère que tu vois le scénario. Le voici à nouveau en abrégé.

Il y a ce qu'on appelle la Roue de Samsara, mot Hindou qui signifie la roue des incarnations. Le but de tout être (âme) est d'en sortir. Pour ce faire, il faut se rappeler de nos morts, les ressusciter à notre mémoire, autrement dit, se rappeler de ce que nous avons fait, des personnes que nous avons été, en tant qu'âmes.

L'analyse des rêves nous aide à faire cela. Ce n'est qu'à travers ce travail de longue haleine que nous aboutirons, que nous trouverons qui nous avons été. Ce faisant, nous apprenons à penser comme notre Belle de nuit respective, notre Belle de nuit personnelle, qui est, soit dit en passant, la femme aux étoiles de l'Apocalypse ou notre mémoire. Puis, nous devenons, consciemment, notre Belle de nuit. Nous devenons UN avec tout l'Univers.

Après, nous serons prêts à Ascensionner, à quitter la Terre avec un corps spiritualisé. Et à y revenir pour aider d'autres personnes à faire le même travail ou à faire comme Jésus. Mais si nous revenons, comme Jésus, nous n'avons plus besoin de s'incarner, donc d'avoir des corps de chair, car nous aurons vaincu la matière.

C'est plus clair maintenant ?

"Dis-moi Pierre, tu dois sans doute savoir que la légende raconte au sujet de Muhammad qu'il s'en alla sur un cheval vers le ciel. Tu as déjà ascensionné ? Et lorsqu'on ascensionne, on revient encore sur terre ? On n'est pas censé être comme Jésus ? "

La légende est un symbole. Mahomet a voulu se diriger vers une plus grande spiritualité ; il aura eu un rêve que ses disciples et plus tard les exégètes de l'Islam n'ont pas su interpréter.

Quant à Mahomet, donc, on se trompe. Il n'a pas ascensionné. Il a commis trop d'erreurs pour avoir le privilège de ce départ flamboyant. De plus, comment son cheval aurait-il pu s'élever ainsi ? Était-il conscient de ses pouvoirs ? Bien sûr que non, voyons !

"Puisque Jésus est avec son corps de chair, est-ce qu'il peut être à plusieurs endroits à la fois avec ce corps de chair ? "

Il faut que tu comprennes que Jésus n'a plus aucune matérialité. Son corps est spirituel. Il est Archange et Trône. Un être entièrement spirituel, s'étant débarrassé de son habit de matérialité. Comme Il est UN avec tout l'Univers, Il est partout, dans toutes les consciences qui sont à la recherche de leur propre divinité. Il est Dieu, Il est Père-Mère, Source de tous les bienfaits, de toute conscience. Il est Un, donc partout.

Fin de mon discours.

------------------------------------------------------------------

 

Salut Simon,

>Chere Monique, Cher Pierre,

"… Je me vois bien écrire dans mon livre : "Cette nuit, j'ai tété le sein d'une fille... " J'ai pas hâte de faire lire ça à ma grand-mère "moé" ! "

Tu vas passer par-dessus tes préjugés (ou ta honte), mon ami. Tu écriras ce qui apparaît dans tes rêves. Tout ce qui s'y trouve. La Vérité y tient. J'ai eu cette hésitation, moi aussi, pour certains rêves. Mais je suis passé par-dessus ma honte. La Vérité est à ce prix. Et si tu veux être cru, tu dois te montrer tel que tu es. Tu dois te mettre à nu devant ton public.

"Mais faire l'amour, coucher avec une personne, sans penser à avoir des enfants, simplement pour le plaisir que ça créé, tu en penses quoi ?

Monique le dit dans son livre. Faire l'amour, c'est faire des oeuvres d'amour.

"Tu sais, j'aimerais beaucoup être une famille avec des enfants et une femme. Quelques-uns de mes rêves me démontrent que mon âme jumelle n'est pas encore incarnée. J'espère qu'elle sera ma fille. Mais toutefois, je vois aussi que je suis seul. Ça fait 18 ans que je suis complètement seul, je n'ai jamais connu l'amour. J'ai commencé à me faire à l'idée que je devais rester seul pour un bon moment, le temps d'interpréter mes rêves et de les maîtriser.

T'en fais pas pour cela. Je n'ai connu ma première épouse qu'à l'âge de 25 ans.

"Dis-moi Pierre, est-ce que nous allons interpréter des rêves pour le restant de notre existence ? Est-ce qu'il y a des rêves à l'infini ? Lorsque nous sommes complètement spiritualisés, nous continuons de rêver ? Est-ce que vous allez cesser un jour d'interpréter vos rêves ? L'évolution au niveau du rêve (au coeur du rêve, rêvons-nous en évoluant dans le rêve) L'interprétation devient-elle de plus en plus ?"

Monique et moi posions justement ces mêmes questions il n'y a pas bien longtemps. Nous allons rêver tant que nous serons sur la Terre. Après, on verra. Un jour, oui, nous cesserons d'interpréter nos rêves. D'autres le feront à notre place.

Quant à l'évolution au niveau du rêve, oui, nous évoluons là aussi. Les rêves deviennent lucides. Tu apprends à les maîtriser, à les diriger pendant que tu rêves.

Veux-tu bien me dire qu'est-ce que J.-F. F. fait là dans mes rêves ? Je ne l'ai jamais rencontré de ma vie ! Je ne peux même pas lui coller une signification, je ne le connais pas. Je sais qu'il travaille pour la vue, il y a peut-être un lien entre l'éclaircissement de ma vision et J.-F. mais pourquoi J.-F. ? J'en connais plein des opticiens, mon âme aurait pu utiliser n'importe quel autre de ces noms... mais c'est celui de J.-F. qui a été retenu. J'ai vu un lien entre J.-F. et le pont (Pontifex)

Bien voilà ! Tu en fais des liens !

"...Quand je vous vois, toi ou Monique, je peux bien comprendre, vous n'êtes pas trop difficiles à comprendre en rêve. Mais J.-F.? J'ai même vu Rainbow, ton autre frère L. et plusieurs de vos neveux et petits-fils sans même avoir vu leur photo. L... c'est quoi L en rêve ??? Je ne le connais même pas lui non plus. C'est comme la ville de Hull... tu me demandes c'est quoi pour moi Hull, lorsque je ne sais rien de cette ville, je n'y ai même pas mis les pieds. Que d'interrogations dans tous ses personnages ! "

Tu n'as pas saisi encore que tu fais partie de la grande famille spirituelle ? Que nous allons éclairer le monde ? A qui nous allons enseigner ? Juste le fait d'en avoir entendu parler constitue un jalon dans ta mission. Si tu les vois en rêve, c'est que tu les as déjà rencontrés, en esprit, au moment où tu rêvais.

Quant à savoir immédiatement qui ils représentent, prends ton temps. Voilà plus de 17 ans que j'écris mon livre et il y a encore des personnes dont je ne connais pas, mais pas du tout, la signification. Tout viendra à toi à son heure.

À demain

 

Subject: sexe et confidence

Chere Monique, Cher Pierre,

" Les rêves sexuels sont courants. Eh oui, tu devras publier même ces rêves. Ils ont une signification, comme les autres. A titre d'exemple, lorsque tu embrasses une fille, tu unis ta conscience raisonnable à ta conscience intuitive. Lorsque tu tètes un sein, tu te nourris à ton intuition... Tu vois ? Tout est symbolique. Tous les détails veulent dire quelque chose de spécifique. "

" Cayce en parle. La sexualité fait partie de la vie. Sans sexualité, pas d'enfant, pas de progéniture, fini la race humaine. Si tu es sur Terre pour découvrir ton âme jumelle et faire le travail spirituel, tu vas peut-être abandonner graduellement le sexe pour te consacrer entièrement à ta vie spirituelle. C'est un choix personnel. Il se peut aussi que la vie te mette elle-même sur le chemin. "

"Mais comment expliquer que J.-F. (ton frère) et moi, nous fassions bombarder par 2 avions à réactions qui veulent s'assurer que tout le monde est bel et bien mort ? "

"Cher enfant, mon ami Simon, ne sais-tu pas encore que tout est symbolique dans un rêve ? Il faut que tu te laisses rattraper par ton ange et que tu passes par la transformation. Il y a deux avions parce qu'il y aura transformation profonde aux niveaux physique et mental avant que d'arriver au niveau supérieur de la spiritualité."

Mais oui, cher professeur, je sais que tout est symbole en rêve. La suite du rêve où je me fais bombarder avec J.-F. est que nous allons nous réfugier sous un pont. J'imagine que ce pont est un pont entre nous et la Conscience. Et que puisque nous nous sommes réfugiés sous ce pont en raison des bombardements, c'est sûrement que notre nature angélique nous y amène par des bouleversements intérieurs (bombardement)... qui tuent nos comportements les plus bestiaux ! Tu vois, j'ai bien appris la leçon. Autre détail du rêve, c'est en mangeant que les avions sont venus nous bombarder. C'est donc en se nourrissant de connaissances spirituelles que les bouleversements intérieurs (bombardement...) se manifestent. Ok.

" Wow ! Tu as lu mon ami ! "

J'ai tout lu ce qui existait à propos de Pierre Fortin sur le web. J'adore lire tes textes, ils sont bons. J'en ai même publié deux sur le forum des prophéties (avec toutes les références). Tu sais... tu es connu par pas mal de gens, et Monique aussi. C'est pour ça que je vous demandais si Monique vendaistun peu de livres, j'en ai tellement parlé sur le web. J'ai une amie qui a accepté tout ce que je lui ai dit à votre sujet. Elle va bientôt lire le Sceptre de Fer, m'a-t-elle dit. Elle s'intéresse beaucoup aux rêves. Je pense que j'ai donné la piqûre à un bon nombre de personnes de l'importance d'interpréter leurs rêves... j'ai fait tellement de démonstrations sur les forums que ça en a intrigué plus d'un. Il y en a même un qui m'a dit : " D'où tiens-tu ce savoir ? " Je lui ai répondu : " Disons que j'ai de bons professeurs ".

Amitiés

Simon

Je corresponds avec un prêtre anti-moderniste ! Mais là, je ne suis plus capable de correspondre avec ce prêtre, il me rend fou à force de me répéter sans cesse que je suis inspiré du démon, alors que je disais qu'en l'homme, se trouvait une nature divine. J'ai eu beau lui démontrer avec tout plein de références bibliques, il fait l'oreille sourde.

Les prêtres se demandent aujourd'hui pourquoi l'église se vide, qu'est-ce qui n'a pas fonctionné... ils vont même jusqu'à accuser les gens...

En réalité, ce sont les prêtres eux-mêmes qui ont vidé les églises.

Amitiés,

Simon

 

Salut Simon,

Bonjour Pierre et Monique,

 

> Pierre, tu dis : " ... Ils ont gagné leurs titres à force du travail dans l'Univers, au service de la Conscience Mère. "

> Qu'est-ce que tu entends par la Conscience Mère ? J'ai une amie qui m'a dit que pour renverser la domination du mâle sur la femelle, il ne fallait plus dire : " Notre Père qui êtes au cieux, etc... " mais plutôt : " Notre Mère qui êtes au cieux... ". C'est la nouvelle prière, m'a-t-elle dit.

La prière, je ne la changerais pas. C'est Jésus qui l'a inventée.

Personnellement, je ne suis pas sexiste. La Conscience Mère est aussi la Conscience Père. C'est la Conscience d'où tout et tous sont sortis. Nous sommes la Conscience, nous sommes Dieu, nous sommes UN. Nous sommes masculins et féminins.

Renverser la tendance masculine du monde, en faire une société matriarchale par exemple, est très loin du possible.

Ce qu'il faudrait, vois-tu, c'est que l'humain, masculin et feminin, sache qu'il n'est pas de la Terre, mais du Ciel, qu'il n'est pas un animal qui a évolué, mais un esprit qui a influencé la matière jusqu'à s'en imprégner. L'ange est devenu humain.

… " Il ne s'agit pas de trois rois à proprement parler, mais de trois Archanges. Un avion, en rêve, est toujours un Archange. Un avion de ce type ou un vaisseau spatial. "

"Je suis allé faire un peu de recherches sur Internet au sujet de Rose Croix, et c'est très intéressant. J'ai lu quelques-uns de leurs enseignements, et c'est très bien. Au moins mieux que l'église catholique. "

Les Rose Croix sont d'abord et avant tout profondément chrétiens. Mais l'enseignement diverge dans les doctrines et les croyances. Ils sont issus des Templiers dont saint Bernard, [moi] a écrit la règle.

"Tu connaîs l'interprétation de ceci ? :

Centurie VIII - 66

Quand l'escriture D.M. trouvée,
Et cave antique à lampe descouverte,
Loy, Roy, & Prince Vlpian esprouvés,
Pavillon Royne & Duc sous la couverte. "

Oui.

Quand le livre de Monique sera lu, les scientifiques,
archéologues en tête, découvriront le tombeau de Néfertiti et
constateront que les écrits sont véridiques. Ils découvriront le
tombeau de la reine...

Amitiés,

Pierre

 

Subject: Sourire et Joie

Bonjour Pierre,

Aujourd'hui dans mon cours d'introduction au nouveau testament, mon prof commence à parler de réincarnation... il a dit un paquet de truc ex : avec la réincarnation, on était pas maître de sa vie - on ne peut plus retrouver ceux qu'on aime - on disparaît, à la fin de notre vie, dans le néant - la réincarnation est causé par la séparation de Dieu en de petites particules qui sont mystérieusement tombées sur terre, dans le but de revenir à Dieu - la réincarnation contredit la résurrection - etc...

Mais Pierre, j'ai ris aux éclats ! C'est quand j'ai levé ma main pour expliquer au professeur la petite histoire de la réincarnation avec les premiers chrétiens, et tout le tralala, j'ai tellement ri que j'avais de la difficulté à m'exprimer. Mais j'ai quand même fait passer mon message que la réincarnation, au contraire, apprenait à l'homme, l'âme, à être responsable de ses gestes, elle lui permettait grandement de se retrouver ceux qu'on aime (la preuve : nous) ; je n'ai pas tout expliqué. Mais ce fût assez fort pour que des étudiants viennent me voir après le cours pour me demander de leur expliquer davantage ce que j'ai dit en classe. Et ils étaient très intéressés. Je les voyais noter ce que je leur disais dans leur cahier. C'est comme si ma joie et mon sourire étaient enchanteurs, démontraient toute la confiance que j'ai en moi pour dire ses choses haut et fort.

Tu sais, on parlait de se battre dans un message. Laisse-moi te dire que la joie et le sourire sont des armes infaillibles contre les esprits sceptiques et les fermés d'esprits.

Ça fait deux ou trois fois que je m'exprime en riant (c'est plus fort que moi) devant tout le groupe, et je me surprends moi-même à réussir à faire passer un message qui ne passe habituellement pas dans les milieux chrétiens. Comme je suis heureux de voir cela. Même les professeurs rient avec moi. Sans s'en rendre compte, le sourire et la gaieté ouvrent l'esprit des gens lorsqu'il est question de sujets un peu plus "toutchés" comme par exemple la réincarnation.

Je ne regrette pas d'être à St-Paul, Dieu m'y avait préparé une place toute chaude.

Imagine donc, un professeur m'a retenu après un cours pour discuter des rêves. Elle était tout émerveillée devant le fait que l'âme puisse enseigner un paquet de choses pendant la nuit pour nous permettre de rejoindre Dieu. Elle me disait "Eh bien ! Tu es bien supporté". Oui, lui dis-je, et vous pouvez en faire autant !

Que de découvertes ! J'ai rêvé à un ange et je le serai un jour, je suis heureux d'entendre cela, c'est une bonne nouvelle. Monique m'en avait déjà parlé une fois qu'un beau matin elle avait senti son âme déborder d'elle-même, l'envahir. Je me réjouis de cela, et je continu de travailler fort sur mes rêves. Ça m'encourage.

J'avais envie d'entendre parler un peu de Jésus. Tu sais, je me questionne beaucoup à son sujet. Je me demande, mais où est-Il ? Je l'appelle chaque soir, mais je ne sais pas comment l'entendre... je ne ressens rien et parfois, cela me désole. Où est-Il allé après son ascension ? Qu'est-Il devenu ? Lorsqu'Il a ascensionné dans le ciel, était-ce pour dire qu'Il a élevé sa conscience, ou bien Il est parti avec son corps spiritualisé dans le ciel, au sens concret du mot ? Qu'en est-il de Jésus, j'aimerais tellement avoir de ses nouvelles. Qu'est-ce que Jésus au moment où on se parle ? Quel est son rôle, concrètement ? Mais où est-Il passé ? J'ai honte de poser ses questions Pierre. Mais au moins... je ne demeure pas tiède.

Simon, Jésus est auprès de ceux qui Le cherchent. Il te guide, te soutient, répond à tes prières et te donne des réponses, par le truchement de tes intuitions. Il vient aussi dans tes rêves. Et même si tu ne le vois pas encore, Il est avec toi. Parce que tu Le cherches. Son ancien corps de chair, Simon, n'existe plus. Il a spiritualisé sa matière. C'est donc avec un "corps" spiritualisé qu'Il se promène. Il est entité spirituelle. Point. Un Trône, l'échelon supérieur à celui d'archange.

 

Subject: Symbole et parabole

Bon jour du seigneur ! :-) héhé

Voici un extrait de "Jésus parlait araméen" que je trouve intéressant. Pourquoi Jésus parlait-il en paraboles (Je t'écris ça parce qu'on pourrait tout aussi bien dire : Pourquoi l'âme utilise-t-elle des symboles dans les rêves)

"Concernant toute réalité d'ordre subtil, il est très difficile d'en faire un exposé conceptuel direct puisqu'il s'agit avant tout d'une expérience et de l'accession à une compréhension vécue en deçà même des mots. C'est pourquoi Jésus a eu abondamment recours aux paraboles, car elles pointent du doigt dans une certaine direction, utilisant les mots pour aller au-delà et dépasser le fonctionnement ordinaire de la pensée."

"De plus, le langage métaphorique peut concerner simultanément différents niveaux de réalité sans qu'ils soient par ailleurs exclusifs les uns des autres. Il est ainsi impossible de pouvoir prétendre épuiser la richesse d'une parabole. On peut, tout au plus, en évoquer les facettes multiples et l'aborder selon les angles différents qui seront autant d'éclairages nous rapprochant de vérités intérieures à l'homme. Cela ne veut pas dire pour autant que ces vérités sont floues. Bien au contraire, c'est le mental lui-même qui est flou et résiste en s'opposant à la dimension de profondeur. Si l'homme lui-même a tout à y gagner, le mental, lui, a tout à y perdre." p.105

Je crois que cela s'applique aussi aux rêves.

Au sujet de Jésus, merci beaucoup, j'ai bien compris.

"Ce faisant, nous apprenons à penser comme notre Belle de nuit respective, notre Belle de nuit personnelle. Puis, nous devenons, consciemment, notre Belle de nuit. Nous devenons UN avec tout l'Univers. "

Et toi Pierre, comment as-tu nommé ta Belle de nuit ? Je veux dire, quel est son nom ?

Je nomme simplement ma Belle de nuit : Inconnue. Le titre de mon livre : L'Inconnue et l'Acteur, l'Acteur étant moi, conscient.



Liens de ce site :
| L'Amour inconditionnel | Des rêves d'ailleurs | Enseignements - 1 | Enseignements - 3 | La Signification des Rêves | Le Spiritisme, les cas de possession et les extraterrestres | Symboles quotidiens | Notre création ? | Un Maître non ascensionné | La Nouvelle Genèse, expliquée |