L’Amour conditionnel
L’amour conditionnel aimera parce que la personne que nous aimerons sera belle, aimable, souple, qu’elle aura de l’entregent, parce qu’elle répondra à ce qu’on attend d’elle. L’amour conditionnel ne répond qu’à des critères et des images humains, critères sélectionnés pas l’ego, bien souvent, qui aime qu’on le flatte.
L’amour inconditionnel
La semaine dernière, je rêvais sur l’amour inconditionnel. Je me suis rendu compte que cet amour pardonnait tout. C’est la raison pour laquelle Jésus a pu dire : " Père, pardonnez-leur, car il ne savent ce qu’ils font. " C’est la raison pour laquelle il pouvait accueillir tout le monde, parmi eux les bandits, les prêteurs sur gages, les collecteurs d’impôt, les prostituées, tout le monde.
L’amour inconditionnel pardonne tout. Mais comment le fait-il ?
Pendant la nuit du 22 mars 2004, j’ai rêvé au comment.
J’ai vu des centaines d’instances de ma vie où, croyais-je, on m’avait fait mal. Je regardais les images défiler, s’arrêter un instant et repartir. J’accueillais d’autres images, d’autres situations. Chaque instance de douleur provoquée par des paroles, des gestes malveillants, obscènes, vulgaires, des mots durs d’autres personnes. J’ai tout vu, tout pris en compte. Et j’ai compris.
Avant, je pensais que beaucoup de personnes m’avaient fait mal. Mais je me suis rendu compte qu’il n’en était rien.
Supposition générale : quelqu’un dit quelque chose de blessant. Quelqu’un donc, semblerait blesser quelqu’un. Mais qu’en est-il en réalité ?
Quelqu’un a dit quelque chose que je n’ai pas pris, que je n’ai pas digéré. Est-ce la faute de la personne qui a dit cette chose si je suis blessé ? Non, c’est la mienne. C’est moi qui n’ai pas pris, qui n’ai pas digéré la parole, le geste. C’est moi qui ai choisi de mal le prendre, de le prendre de travers.
Je ne dissociais pas la parole dite de la personne qui parlait. Ce qui me blessait, en réalité, venait entièrement de moi. JE ne prenais pas ce que j’entendais. JE ne digérais pas les paroles meurtrissantes, les gestes déplacés, les paroles malheureuses. C’était, de ma part, un choix. J’ai décidé, des milliers de fois, d’accuser les autres pour les choses qui ME faisaient du mal.
Je ME faisais du mal.
Tout le mal qui M’est arrivé au cours de ma vie venait de MOI. Je suis entièrement responsable de ma vie, dans les moindres détails, dans la joie comme dans la douleur. Je choisis mes réactions.
J’aurais très bien pu ne pas réagir négativement, si j’avais compris plus tôt que ce qui m’arrivait venait directement et entièrement de moi, de choix entièrement personnels.
Jésus disait : " Si quelqu’un te frappe, présente l’autre joue. " 
Si quelqu’un me frappe, c’est son choix. Mais, si quelqu’un me frappe, se pourrait-il que j’aie fait quelque chose pour amener la personne à poser cette action ? Peut-être n’ai-je pas pardonné un geste, une parole, croyant que le geste et la parole était la faute de l’autre ! Peut-être que la personne ne m’aimait pas ? Oui, mais pourquoi ? Peut-être n’ai-je pas été aimable ! Peut-être n’ai-je pas compris un geste, une parole et que je l’aurais mal pris !
Peut-être n’ai-je pas pardonné ! Si je n’ai pas pardonné, pourrait-on penser que je n’aimais pas, inconditionnellement ?
Et si je n’ai pas pardonné, serait-ce que mon ego était blessé ? Serait-ce que ma nature humaine avait peur de quelque chose ? De perdre le contrôle, peut-être ?
La peur, même inconsciente, nous fait faire des bêtises. Ce n’est jamais la faute des autres, mais la nôtre. En fait, même pas. Il ne s’agit pas de " faute ", mais de responsabilité.
Rien n’est bon ni mauvais si ce n’est ce qu’en fait la pensée... personnelle. Nous choisissons nos réactions. Nous choisissons d’avoir mal.
L’amour inconditionnel pardonne tout, parce qu’il est responsable. De plus, il comprend la nature humaine, ses peurs, ses motivations, ses gestes, ses paroles, ses pensées.
L’amour inconditionnel connaît le cœur des gens.






Liens de ce site :
| | Des rêves d'ailleurs | Enseignements - 1 | Enseignements - 2 | Enseignements - 3 | La Signification des Rêves | Le Spiritisme, les cas de possession et les extraterrestres | Symboles quotidiens | Notre création ? | Un Maître non ascensionné | La Nouvelle Genèse, expliquée |