Le Livre de Thoth

Tablette III, La Clef de la Sagesse


Moi, Thoth, l'Atlante, je donne librement aux enfants des hommes ma sagesse, mon savoir et mon pouvoir afin qu'ils puissent à leur tour disposer de la sagesse et du pouvoir de transpercer le voile de la nuit grâce à la vigueur de leur lumière. Homme, ne sois pas vaniteux car Sagesse est pouvoir et pouvoir est sagesse afin de contribuer à la perfection du Tout. Sache que tu dois échanger avec l'ignorant et avec le savant. S'ils viennent à toi écoute-les car la sagesse est en Tout.

[Transpercer le voile de la nuit : vaincre l'ignorance. La vigueur de la lumière : connaissances spirituelles. Tu dois échanger avec… : celui qui sait doit parler.]

Ne reste pas silencieux lorsque le mal est prononcé car la vérité brille au-dessus de tout, comme le Soleil. Celui qui contrevient à la Loi se punira lui-même parce que c'est à travers cette loi que l'Homme acquiert sa liberté.

[Une autre façon de parler de la loi du karma.]

Ne laisse pas la peur te submerger car la peur est un obstacle, une chaîne qui retient les hommes dans l'obscurité. Durant ta vie active écoute ton cœur et suis ce qu'il te conseille. Aucune richesse ne te sera utile si tu t'ouvres à ses conseils et si tu suis sa voie. Jamais tu ne perdras si tu suis ton cœur.

[Par cœur, il entend âme.]

Ceux qui sont guidés ne deviendront pas des cendres alors que ceux qui sont perdus ne pourront trouver une voie sûre.

[Ceux qui se laissent guider… par les rêves.]

Lorsque tu vas parmi les hommes, saches que l'amour éclairé de soi est le commencement et la fin du cœur.

[L'amour éclairé est l'amour inconditionnel. Commençant pas soi, il ira au bout de tout, il rejoindra l'esprit.]

Si quelqu'un vient vers toi pour obtenir un conseil, laisse-le parler librement afin qu'il puisse exprimer sa véritable intention et réaliser ce que son cœur désire. S'il hésite à s'ouvrir, c'est qu'il perçoit que tu le juges mal.

N'écoute pas et ne répète pas des propos extravagants puisque leur émission n'est pas en équilibre.

Sache que le silence et l'écoute peuvent donner une grande sagesse à ton interlocuteur alors que le bavardage lui sera inutile.

Ne t'exaltes pas devant les autres de peur d'être rabaissé comme la poussière. Si tu dois être un grand homme, sois-le pour ta connaissance et ta gentillesse.

Pour connaître la nature de quelqu'un évite les opinions des autres et passe du temps seul avec lui. En discutant et en observant ses comportements tu connaîtras son cœur. Ce qui est gardé en réserve viendra en avant et tu partageras avec lui.

Le fou considère la sagesse et la connaissance comme de l'ignorance et les choses qui sont profitables le heurteront. Il vit dans la mort qui est son aliment.

Le Sage laisse parler son cœur et garde le silence avec sa bouche. Toi homme, écoute la voie de la sagesse, écoute la voie de la Lumière. Les mystères qui émergent du Cosmos illuminent le monde de leur lumière.

Celui qui veut se libérer de l'obscurité doit tout d'abord séparer le matériel de l'immatériel, le feu de la terre ; parce que tout comme la terre descend avec la terre le feu monte avec le feu et devient un avec le Feu.

[Celui qui veut se libérer de la matière doit reconnaître qu'il est divin.]

Celui qui connaît le feu en lui s'élèvera pour rejoindre le feu éternel et reposera en lui pour l'éternité.

[Celui qui se sait spirituel s'élèvera vers la divinité.]

LE FEU INTÉRIEUR EST LA PLUS GRANDE DE TOUTES LES FORCES parce qu'il a su pénétrer la matière et toutes les choses de la terre. C'est lui qui surpasse toutes les choses.

Il parle souvent de feu, mais je pense qu’il appelait l’énergie " feu".

[Le feu est l'âme/esprit. C'est L'esprit/âme qui a projeté sa pensée dans la matière pour en faire un humain. L'esprit surpasse toutes choses.]

Sache que si la matière n'existait pas il faudrait l'inventer. Pour se tenir debout l'homme doit s'appuyer sur ce qui résiste. Ainsi, la terre doit résister à l'homme sans quoi il ne pourrait exister.

Tous les yeux ne voient pas la même chose, la forme et la couleur d'un même objet seront perçues différemment selon les yeux qui le regardent. De la même façon, le feu infini passe d'une couleur à l'autre et n'est jamais le même d'une journée à l'autre.

[Tout prend une couleur différente selon ce que tu sais et apprends.]

Écoute la sagesse de THOTH, l'homme est un feu qui brûle et qui éclaire à travers la nuit. Ce feu n'est jamais assouvi, même recouvert du voile de l'obscurité et de la nuit.

[Thoth dit que l'être humain est une lumière, une âme, un esprit. L'esprit veut toujours apprendre, même lorsque l'être humain n'y voit goutte.]

En regardant le cœur des hommes avec ma sagesse j'ai vu qu'ils sont enchaînés. Libère ton feu de ses chaînes, ô mon frère, si tu ne veux pas qu'il soit englouti par l'ombre de la nuit.

[Ici, Thoth regarde l'être humain avec sa sagesse ; sa sagesse est la Connaissance. Il nous voit enchaînés et nous demande de nous libérer de notre ignorance.]

Suite de la Tablette III