Ce texte a originellement été rêvé, il y a plus de 40 ans, par Monique Gaudry, ma mère.


NATURE DE DIEU


Au commencement, il y avait l'Espace Divin infini. Dans cet Espace flottait une masse. Elle était Dieu. Et rien d'autre qu'Elle n'existait. Elle était pure Énergie ou pur Esprit. Dieu est tout ce qui EST et rien n'existe qui ne soit Lui : Amour, Beauté, Bonté, Esprit, Intelligence, Loi, Sagesse, Vérité, Vie, etc. Tout existe à l'état parfait parce que tout est Dieu.

Imaginez cette masse comme une épaisse tranche d'amiante, un bloc solide taillé comme au couteau par-dessus et par-dessous. Soudain se produisit un mouvement à l'intérieur de cette masse. Ce mouvement fut l'éveil de la Conscience. Il fit que la masse se sépara en autant de filaments qui la composaient. Chacun était pure Énergie ou pur Esprit ou Dieu dans sa totalité, avant comme après. Rien ne fut changé dans leur nature. Ces purs esprits, "fils de l'espace", reconnurent leur individualité et leur identité. Car la conscience amène à se reconnaître soi-même. On appelle ces purs Esprits les anges. Nous avons tous été conscients d'en être. Chacun devint libre de développer sa propre individualité. Je me revois, comme à la périphérie, examinant et évaluant ce qui venait de se passer. Ces anges étaient donc nous. Nous sommes et avons toujours été Dieu, avec tous les pouvoirs et toutes les responsabilités qu'un tel état d'être comporte.

Cette prise de conscience donna une âme aux anges que nous sommes. Elle est le véhicule divin des émotions et des sentiments, une composante de l'Esprit. Si nous pouvons connaître l'Amour et le partager, c'est grâce à l'âme.

Voyons maintenant le reste de l'histoire. Que s'est-il passé après notre "éveil" ?

CRÉATION DE L'UNIVERS

Des idées se sont mises à germer parmi nous et la force créatrice s'est activée. À force de pensées, nous avons créé l'univers et tout ce qui le compose. Heureux, nous nous sommes délectés de notre création et avons "chanté parmi les étoiles. "

DISCORDE PARMI LES ANGES

Mais la discorde est intervenue. Sous la conduite de Lucifer, certains anges se sont rebellés. Ils avaient voulu prendre avantage sur d'autres anges. Les rebelles perdaient ainsi leur innocence. Ils furent appelés " fils de Bélial ". Un combat spirituel s'est engagé entre ces fils de Bélial et ceux qui étaient restés fidèles, soit les " fils de Lumière " Ce sont les fils de Lumière qui ont triomphé, Michel à leur tête. Du fait d'une perte relative de conscience, les anges déchus ne purent se maintenir au niveau des autres restés purs. Ce fut la dégringolade pour ces fils de Bélial.

LES ANGES DÉCHUS SONT EXILÉS

C'est ainsi qu'un nombre indéterminé d'anges rebelles aboutirent sur la Terre. Elle était déjà verte et peuplée d'animaux de toutes sortes. Ces anges s'intégrèrent aux bêtes existantes et, toujours créateurs mais sans conscience éclairée, ils trouvèrent le moyen d'en inventer de nouvelles. Tel les licornes, les sirènes, les faunes, les centaures, etc. Ils se retrouvèrent prisonniers de ces corps de bêtes. Ce n'était plus le bonheur total pour eux.

AMILIUS-ADAM

Un grand nombre de fils de Lumière, le grand Amilius à leur tête, ont regardé tristement ce fatras dans lequel s'étaient fourvoyés les anges déchus. Amilius décida de leur venir en aide. Remarquant les grands singes, produits de la Terre, Amilius eut l'idée de créer le modèle parfait digne d'un ange : l'homme. Les anges perdus mais toujours créateurs pourraient s'en inspirer. Amilius et ses amis se créèrent donc des corps d'hommes en tous points spirituels. Sur cinq points du globe et en même temps, les fils de Lumière vinrent en masse habiter leurs nouveaux véhicules non nés de la chair, mais de l'Esprit. Ce fut l'origine des cinq races.

[Pour confirmer que nous sommes les êtres de Dieu, un autre rêve de Monique :

Des idées sans images. Une connaissance m'a été donnée. Je suis devenue consciente que je suis la réplique exacte de Dieu, en tous points semblable à Lui. À une exception près : Il est le Père, je suis l'enfant. Je ne puis plus me considérer comme étant de nature humaine, avec une nature divine planant quelque part au-dessus de moi. Je suis formé de deux parties égales, l'une divine, l'autre humaine. Je ne puis plus dire que je suis un corps possédant une âme, mais je suis une âme revêtue d'humain. Je n'ai plus : je suis. Je suis divine parce que mon Père est divin.

M'adressant à Dieu, je ne puis plus dire Dieu, parce que je suis Dieu moi aussi, du fait de mon hérédité. Il est devenu mon Père, et je suis Sa fille. Dieu est notre nom de famille. Le centre de conscience s'est déplacé de l'humain au divin et je suis un Tout. Je connais l'Unité parce tout est Divin. Devenant en conscience la fille du Père, je suis devenue 'Une', partie intégrante de l'Unité. J'ai alors compris Jésus parlant de Son Père. Rêvé le 11-2-80]

CRÉATION DES ÂMES JUMELLES

Amilius prit le nom d'Adam, un nom d'homme. Il comprit que l'évolution serait longue. En vue de l'accélération du processus, il sépara cet homme spirituel en ses deux émanations, la positive et la réceptive, telles que les deux sexes existaient déjà sur Terre chez les animaux. L'homme ainsi séparé en ses deux expressions devint Adam ( positif ) et Ève (réceptif.) Tous les anges qui avaient suivi Amilius/Adam/Ève firent de même. De la séparation sont nées ce qu'on appelle les âmes jumelles. Même séparées, elles demeurent un en esprit. Mais sur terre, chaque être humain est la moitié d'un ange possédant quelque part au monde ou dans les cieux (mort ou vivant) sa contrepartie unique et éternelle.

ADAM CHASSÉ DU PARADIS

Puis il y eut la chute de l'homme dans la mentalité terrestre. Elle a pris le dessus peu à peu au cours des millénaires. Ensuite, les fils déchus ont pris le tour d'évoluer. Un grand nombre de fils de Lumière se sont mêlés à eux, car "ils ont trouvé que les filles de Bélial étaient belles.>

S'ensuivit l'épaississement dans la matière pour les fils de Lumière, jusqu'à nous faire perdre la notion que nous sommes des êtres divins. Puis, il y a environ douze mille ans, au temps de la disparition de l'Atlantide et la construction des grandes pyramides d'Égypte, ceux qui ne s'étaient pas encore mêlés ont perdu la capacité de se dématérialiser à volonté. Il a alors fallu naître de la chair, avec la mort comme conséquence pour ces derniers comme pour les premiers. Si les faunes, les licornes, les centaures et les sirènes avaient disparu, il n'en restait pas moins que certaines caractéristiques animales demeuraient encore en ce temps-là, comme des plumes sur le corps, une pilosité excessive et autres choses du genre.

ENTRE ÂMES JUMELLES

La communication spirituelle est restée constante entre les deux parties séparées de l'âme au cours des siècles, mais pas souvent perçue par l'être rationnel que nous sommes devenus. C'est cette autre partie de soi que nous recherchons inlassablement. Adam, devenu Jésus en sa dernière incarnation, l'a retrouvée. Elle était Marie, sa mère.

Les âmes jumelles se retrouvent presque toujours dans le sein d'une même famille. Car l'esprit y est le même.

LES ÂMES SŒURS

S'il y a les âmes jumelles, il y a aussi des âmes sœurs. Nous sommes tous venus accomplir une mission qui demeure souvent inconsciente. Au fil de milliers d'années et d'incarnations répétées, l'homme a établi des liens affectifs avec un nombre plus ou moins grand de personnes. Ce nombre peut varier entre dix-huit et trente-six personnes en général, selon la tâche à accomplir. Tout est déterminé à l'avance, avant même de se réincarner. Car l'idée demeure toujours la même pour les anges que nous sommes : retrouver le paradis perdu, notre innocence première. Elle sera enrichie de toute la Connaissance acquise en cours de route. Les personnes qui composent ces groupes sont toutes ou presque des âmes sœurs qui se retrouvent dans des situations affectives et différentes d'incarnation en incarnation. Et là encore, c'est souvent à l'intérieur d'une même famille que nous nous retrouvons.

Il y a aussi d'autres associations. C'est ainsi que, à première vue, il nous arrive de ressentir des sentiments profonds à l'égard de certaines personnes que nous voyons pour la première fois. C'est comme si nous nous étions toujours connus. Et c'est vrai. L'amour qu'on a un jour éprouvé ne peut mourir. Cet amour peut ne pas avoir toujours été heureux. Mais il ne meurt pas. Au delà des attirances purement physiques qui peuvent être éphémères et qui souvent ne durent pas, l'amour profond bâti au cours des âges demeure éternellement.

Voyons la suite. Cette deuxième partie est de moi, écrite suite à un rêve qui me demandait de réécrire la Genèse.

Je sais, je sais; cela a l'air présomptueux. Mais quand on a les rêves que j'ai, on ne discute pas. On agit.





Page corrigée le 16 décembre 2016