Bonjour le monde,

Au cours de cet échange de courriels, étalé sur quelques jours, plusieurs notions sont discutées, allant des mots aux extraterrestres, à  la vérité, à  l'intuition, aux maîtres ascensionnés, en passant par Jésus, la psychologie, les troubles terrestres, la guerre, les symboles et les réves, et autres sujets d'intérêts.

Lucien a récemment découvert, sur Internet, un de mes livres : « Le Raphaël ». Il a écrit : « J'ai beaucoup aimé «Le Raphaël». Peu de gens ont autant de sensibilité avec le courage de l'exprimer. C'est la maturité du coeur. En plus, Greg donne d'excellents conseils à  Érin tout en les utilisant lui-même avec créativité. Bravo ! On voit l'âme expérimentée C'est beau !»

Il ajoutait : « Je ne me préoccupais pas de mes rêves, car je les trouvais insensés. Ces deux derniers jours, j'en ai écrit trois et je me rends compte qu'ils contiennent des symboles et que ma tentative de les décoder me fait voir que c'est mon ego qui censure leur validité en les comparant à la réalité tridimentionnelle.

Je voudrais des informations sur vos cours...»

Je lui ai répondu. Puis, nous avons commencé à échanger. Lucien, qui ne peut parler de ces choses dans son entourage, s'est empressé de me poser des questions et d'élaborer sur des sujets qui lui tenaient à coeur.

Lucien me parle beaucoup des «maïtres ascensionnés» et retire beaucoup d'éléments de discussion du discours de ces «êtres». Mais, comme vous le verrez dans ce texte, beaucoup d'erreurs, malheureusement, se glissent dans le discours de ces soit disant maîtres ascensionnés. J'ai voulu apporter à Lucien des précisions nécessaires à celui qui désire connaître la vérité.

Le but de ceci ? Connaître la vérité, bien sûr, mais aussi, comme l'un de mes réves le stipule, «pour brasser les cages». Parce que la vérit&é, malheureusement, n'est pas connue faute de n'être pas enseignée par ceux qui, normalement, devraient savoir.


Sans plus attendre, voici donc l'échange entre Lucien et moi.


PIERRE : Bonjour Lucien,

Nous avons d'abord brièvement parlé de mots, de leur provenance et de leur compréhension face au monde de la spiritualité.

PIERRE : Les mots employés viennent du mental. C'est l'intuition qui les fait comprendre, elle qui est parfaitement divine et qui s'adapte aux besoins du discours spirituel.

LUCIEN : Les mots sont des symboles, si on les comprend grâce à l'intuition ; on peut en créer de nouveaux avec de nouvelles perceptions. Donc le mental, constitué de symboles ou abstractions, peut comprendre le TOUT, au fur et à mesure qu'il grandit ! (Cette équation repose sur les affirmations que tu valideras ou pas. Si tu es d'accord, cela devrait rèvolutionner ta façon de voir la croissance spirituelle.)

PIERRE : Je valide l'équation. Mais cela ne révolutionne pas ma façon de voir la croissance spirituelle. Tu dis : «Le mental, constitué de symboles ou d'abstractions, peut comprendre le TOUT, au fur et à mesure qu'il grandit «si, pour réemployer tes mots, » on les comprend grâce à l'intuition». C'est là seulement ce que je dis. Le mental seul ne peut pas comprendre la spiritualité. Il lui faut absolument l'apport de l'intuition.

LUCIEN : Pour le moment nous créons le désordre et la destruction parce que nous sommes conduits par ce qui est faux, nos propres conceptions mentales. Et nous réagissons en accord avec elles.

PIERRE : Exact, pour ceux et celles qui sont conduits par l'ignorance. Faux pour ceux et celles qui sont conduits par la vérité.

LUCIEN : Je ne dis pas non plus que ceux conduits par la vérité créent le désordre et la destruction. ;-)

PIERRE : Ceux qui sont conduits par la vérité constatent le désordre et la destruction, nous sommes bien d'accord.

LUCIEN : Les dirigeants du monde ont toujours manipulé le mental des terriens.

PIERRE : Comme je le disais : knowledge is power (la connaissance est pouvoir.) Sauf que les dirigeants du monde ne connaissent que l'exotérique ! Ils ne connaissent pas l'autre connaissance, l'ésotérique. De plus, ils disent - les cons -, que ça n'existe pas, eux qui ne se croient que des humains, nés de la terre, alors que nous sommes tous des dieux, étant les esprits de Dieu.

LUCIEN : Il paraît que les vrais dirigeants la "connaissent" jusqu'à  la quatrième densité, niveau SDS maximal. Ce sont des initiés lucifériennes : les «Illuminati» = «ceux qui sont éclairés». Sans compter les ETs de quatrième densité qui les manipulent et les possèdent par les croyances et les rituels.

PIERRE : Je connais les Illuminati. J'ai leurs textes et projets, imprimés depuis le Net. Les vrais dirigeants ne connaissent pas la science ésotérique. La connaissaient, les fondateurs des États-Unis, eux qui étaient francs-maçons. Mais cette connaissance s'est perdue, pour ne parler que de ceux-là, chez les dirigeants états-uniens. S'ils la connaissaient vraiment, ils abandonneraient leur main mise sur les gouvernements et les peuples. Ils ont une ressemblance de connaissances. Une connaissance factice (fondamentaliste) basée sur les enseignements mensongers de l'église-profit.

La psychologie... LUCIEN : Je voulais dire que je pense qu'elle deviendra la voie masculine de la connaissance de soi pour la spiritualité.

PIERRE : La psychologie ne deviendra pas cela. Elle n'en aura pas le temps, trop ancrée est-elle dans ses préceptes. D'ailleurs, comme pour confirmer ce que j'avance, j'ai rêvé un curieux rêve : je me trouvais dans une salle rectangulaire. Contre les murs, de part et d'autre, il y avait des chaises. Un moment donné, des personnes, hommes et femmes, sont entrés dans la pièce où je me trouvais. Ils se sont dirigés vers les chaises et les ont placées en ovale au centre de la pièce. Se penchant, ils sont allés chercher un chapeau sous la chaise. Ils l'ont pris, se l'ont placé sur la tête et se sont mis à  parler, tous ensembles. C'était des psychologues et psychiatres.

Interprétation ? Les psys parlent à travers leur chapeau.


LUCIEN : Mais tu utilises aussi le mental quand tu affirmes la vision de ce que tu veux devenir.

PIERRE : Je n'utilise le mental qu'en conjonction avec l'intuition. Même pour t'écrire. Vois-tu, Lucien ? L'intuition est un milliard de fois ( 1 milliard n'est qu'un nombre, c'est pour l'exemple ) plus intelligente que la raison ( le mental. ) Le mental sert à mettre des mots sur les propositions, toutes spirituelles, de l'intuition pour que le conscient soit en mesure d'y voir clair.

LUCIEN : Armés ainsi, les individus progresseront beaucoup plus vite. Je suis sûr qu'il faut conjuguer les deux voies pour faire mieux que tout ce qui fut avant !!!

PIERRE : Oui. Les deux voies/voix sont nécessaires, sur le plan physique.

LUCIEN : (les habitants de l'univers ne fonctionnent quasiment qu'à travers le côté féminin,

PIERRE : Nous sommes les habitants de l'univers. N'imagine pas et ne crois pas qu'il y ait d'autres civilisations physiques dans l'univers. Oublie les ET. C'est du charabia pour les ignorants, entièrement concocté par les Illuminati pour induire les gens en erreur. Je sais et vois qu'ils ont superbement bien travaillé. Des millions de gens croient dur comme fer que les ET, c'est vrai. Malheur ! C'est archifaux.

LUCIEN : Mis à  part les SDS, reptiliens en tête. Et c'est normal, ils n'ont pas eu à se débrouiller quasiment sans, comme les terriens. Pour moi c'est tout le sens de l'expérience Gaïa. (Je devine alors que le danger était que nous devenions des être mentaux, les reptiliens ont bien bossé en nous l'empêchant par la culture des émotions négatives dont ils se nourrissent) Je vois les prémisses de ceci dans les nouvelles compréhensions qu'ont certains de la psychologie humaine. Une phrase par-ci, une autre par-là.

Ils sont manipulés, comme chacun de ceux qui croient aux races supérieures extraterrestres.

PIERRE : Les terriens, mon ami, SONT des extraterrestres. L'ont toujours &été et le seront jusqu'à  ce que nous partions de la terre, avec nos corps spiritualisés. Mes rêves le démontrent clairement, les vaisseaux spatiaux que des milliers de gens voient, sont des gens. Ils sont les corps spirituels des âmes-anges qui vont s'incarner et les corps spirituels des archanges qui viennent enseigner.

LUCIEN : Il faut que la psychologie officielle évolue. Elle ne devra plus nier les qualités de l'anima.

PIERRE : Elle ne le fera que lorsqu'elle acceptera la divinité de l'être humain. Or, cela est catégoriquement nié par les églises, les religions et la psychologie, en général. Les enseignements v&éridiques n'ont pas été donnés. Personne, s'il ne peut interpréter ses r&êves, ne peut connaître la vérété.

LUCIEN : L'imagination est indispensable. C'est une forme de perception. Je voudrais réussir cela. Je pense que c'est ce qui a manqué pour triompher de l'influence de ceux qui manipulent.

PIERRE : Ce qui manque, Lucien mon ami, c'est l'enseignement de la vérité. C'est à  cela que j'applique mes énergies et mes livres en sont remplis, de même que mes sites, tous nés de mes r&êves. [ Même dans ce site-ci, il y a des notions sorties directement de mes rêves ! ] Jésus nous disait être Un avec Dieu comme il nous disait que nous étions UN avec Lui et donc, Dieu. Il a dit, en mentionnant le psaume 82, lors d'un discours : vous êtes des dieux.

Pourquoi ne l'avons-nous pas compris ? Parce que les prêtres n'ont-ils pas voulu que ce message soit compris. Pourquoi les prêtres des religions ne l'ont-ils pas enseigné ? Parce que ça les dérangeait dans leur main mise des mentalités de toutes les époques.

LUCIEN : Un argument supplémentaire pour dire que les maîtres ont échoué sur le terrain des énergies masculines.

PIERRE : Non, Lucien, les maîtres n'ont pas échoué. Jésus n'a pas échoué. Les prophètes n'ont pas échoué. Ce sont les hommes qui ont failli. Ils n'ont pas voulu prendre en considération les paroles justes et ont refusé de les appliquer. Ils les ont manipulées, les transformant pour satisfaire leur besoin abject de contrôler les autres.

LUCIEN : Ils n'ont pas su s'impliquer suffisamment.

PIERRE : Mourir sur une croix, ce n'est pas s'impliquer suffisamment ?

LUCIEN : D'un autre côté, argument contre-pied, j'ai lu que l'expérience Gaïa a permis d'expérimenter toute la "négativité" de l'univers,

PIERRE : Ce que tu as lu est faux ; pure, épouvantable, ignoble et absolue ignorance de ces écrivains-là. Il n'y a pas de négativité dans l'univers.


Lien suivant